lundi, 11 décembre 2017
 

Burkina Faso : Les bulldozer et la police menacent les habitations de 7 000 familles

7000 famille sont menacées de déguerpissement dans les tout prochains jour, autour de l’hôpital de Ouagadougou

Comme dans beaucoup de pays en Afrique , la terre est propriété publique. Des habitants y ont installé leur logement (ou leur exploitation lorsque c’est en zone rurale), depuis souvent plusieurs générations.

Des centaines de milliers d’habitants et de paysans sont être expulsés arbitrairement chaque année, sans relogement, ni fourniture d’un autre terrain, suite à la vente a des promoteurs, ou pour mener des projets d’urbanisme.

Dans ce quartier de Ouagadougou, , 7000 familles sont installées , et ont construit leur habitation, et sont menacées d’expulsion imminente, pour agrandir l’hôpital Blaise Compaore.

Les bulldozers sont sur place, prêts à agir. La police antiémeute également laquelle a commencé à frapper des femmes qui protestaient.

Pour soutenir les habitants pauvres de ce quartier, et obliger la mairie et le Gouvernement à proposer une solution de recasement, comme prévu dans l’engagement pris en 2006 :

PAS D’EXPULSION, RECASEMENT !

no-vox@no-vox.org. http://www.novox.org/

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes