lundi, 23 octobre 2017
 

Communiqué de l’opposition burkinabè

Ce samedi 1er novembre 2014, s’est tenue au siège du Chef de File de l’Opposition Politique de 13 heures à 14 heures 20 mn une rencontre de concertation entre les partis membres du CFOP et les organisations de la société civile engrangées dans la lutte. La rencontre qui a porté sur l’évolution de la situation nationale était présidée par le Chef de File de l’Opposition.

Des échanges ouverts, francs et riches en enseignements, il ressort une forte identité de vues entre les OSC et l’Opposition politique sur la situation nationale et tout particulièrement sur la gestion de la transition. De façon unanime, les participants ont réaffirmé la nécessité d’une unité d’action et de continuer à travailler ensemble dans la cohésion et en toute transparence. L’Opposition politique et les OSC ont réaffirmé que la victoire issue de l’insurrection populaire appartient au peuple et par conséquent la gestion de la transition lui revient légitimement et ne saurait être en aucun cas confisquée par l’armée.

La concertation a réaffirmé le caractère démocratique et civil que doit avoir cette transition en vue de permettre au Burkina Faso de respecter ses engagements régionaux et internationaux ; ce qui évitera à notre pays d’être mis au banc de la communauté internationale et d’éviter au peuple des souffrances Inutiles. Pour réaffirmer leur position commune, les OSC et l’Opposition politique ont décidé d’un meeting ce dimanche 2 novembre 2014 place de la Nation à 8 heures.

Pour les partis de l’Opposition Jean-Hubert BAZIE

Pour les Organisations de la société civiles Issaka Hermann TRAORE

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes