mercredi, 18 octobre 2017
 

Thomas Sankara et la révolution

La conférence aura lieu au musée du Quai Branly à 18:30 - 20:00 au 37 quai Branly paris 7eme

Elle est organisée par l’universitaire populaire du musée du Quai Branly dans le cadre d’une série de conférence sur les révoltes.

La conférence analysera le long processus qui a permis qu’éclate cette révolution, les forces en présence dans le pays, les méthodes du président Thomas Sanakra, les réalisations de la révolution, son rayonnement sur la scène internationale, les contradictions qu’entraîne une révolution dans un pays très pauvre, et les circonstances de son assassinat, et notamment les forts soupçons pèsant sur l’existence d’un complot international.

Bruno Jaffré, est titulaire d’un DEA de recherche comparative sur le développement à l’EHESS, et ingénieur de recherche dans une grande entreprise. Une rencontre avec Thomas Sankara en juillet 1983, suivie de plusieurs séjours durant la révolution, jusqu’en 1987, l’amènent à s’investir dans des recherches sur la révolution et la biographie du Président assassiné, parallèlement à son activité professionnelle. Il en a tiré plusieurs ouvrages et prépare un nouveau recueil de discours commentés pour mai 2017.

Il est membre de l’association SURVIE (survie.org, un des animateurs du site thomassankara.net et de la campagne « Justice pour Sankara, justice pour l’Afrique » qui demande l’ouverture d’une enquête parlementaire en France. Il tient un blog sur médiapart (voir https://blogs.mediapart.fr/bruno-ja...) essentiellement consacré à l’actualité du Burkina Faso et à l’affaire Sankara.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes