samedi, 20 janvier 2018
 

Contribution des travailleuses du charbon de bois de Côte d’Ivoire aux « Dix pour 2010 » de l’IBB*

*Internationale des travailleurs du Bâtiment et du Bois

Ahoussi Delphine est responsable à la formation de SYNEPSEFOR, le syndicat des exploitants du charbon de bois en Côte d’Ivoire. Son syndicat est affilié à l’IBB depuis 2009 et elle ne rate pas l’occasion à chaque rencontre de plaider pour la cause des travailleuses du charbon qui constituent plus de 90% des membres du SYNEPSEFOR. A l’occasion d’un séminaire des leaders syndicaux de l’Afrique francophone affilié à l’IBB tenu à Abidjan du 6 au 8 juillet 2010, une délégation des participants a visité les charbonnières sur leur lieu de travail. L’activité de l’exploitation du charbon de bois consiste à produire le charbon dans la forêt et de le mettre à la disposition des consommateurs dans les grandes villes. Cette activité qui se faisait de manière individuelle sans aucune règle de gestion durable de la forêt à changer de forme depuis la création du syndicat en 1999. Le bois de combustion est prélevé dans une forêt de plantation et non dans la forêt primaire. Le syndicat exploite une superficie de 30 hectares octroyée par la société des forêts de Côte d’Ivoire en attendant de réaliser sa propre plantation pour continuer la gestion durable des ressources naturelles. SYNEPSEFOR utilise des fours métalliques spéciaux pour fabriquer le charbon afin de contrôler la quantité de CO2 rejetée dans l’atmosphère. Cet instrument permet non seulement de limiter la production de CO2 mais permet aussi aux exploitantes de travailler dans de meilleures conditions de sécurité et d’hygiène. Rosalie et Robertine que nous avons rencontrées à un des lieux de vente à Abidjan sont toutes deux veuves et mères de plusieurs enfants. La vente de charbon leur permet de subvenir aux besoins essentiels de leurs familles et d’envoyer leurs enfants à l’école. SYNEPSEFOR contribue donc à la création d’emploi (plus de 200 femmes impliquées) et à la lutte contre la pauvreté. C’est notre manière de contribuer à la réalisation des dix priorités de l’IBB pour 2010 a affirmé Ahoussi Delphine à la délégation de l’IBB.

Source : http://www.bwint.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes