mercredi, 22 novembre 2017
 

Côte d’Ivoire : Violences policières contre une manifestation lycéenne

Vendredi dans la ville San Pedro, au sud ouest du pays, la police Rechercher police a dispersé violemment les élèves, qui avaient décidé de battre le pavé, pour dénoncer certains abus dans leurs lycées.

Dans cette marche organisée par le lycée municipal de la ville et, le lycée Inagohi, plusieurs manifestants ont fait les frais d’une bavure policière. Au bilan : plusieurs blessés graves et, une dizaine d’arrestation dans le rang des collégiens.

À l’origine de ce véritable foutoir, des abus pratiqués par les autorités des deux lycées. À en croire les témoignages, il reviendrait aux élèves Rechercher élèves de payer pour les feuilles Rechercher feuilles de devoir Rechercher devoir ce, contrairement aux conditions d’inscription en début d’année.

 » À la rentrée au mois de septembre, on nous a obligé à fournir chacun un parquet de papier rame pour les devoirs. Et maintenant on nous oblige à payer encore les photocopies pour les devoirs. Ah ça on dit non » ont dénoncé les élèves.

Dispersés violemment par la police Rechercher police vendredi dans les principales artères de la ville, les élèves Rechercher élèves ont décidé de ne plus reprendre les cours jusqu’à nouvel ordre.

Depuis samedi apprend t-on, les autorités de la ville multiplient les rencontres pour régler définitivement cette situation.

Source : Koaci.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes