dimanche, 15 septembre 2019
 

Crise Ivoirienne (9)

Pierre Abanda Kpama, président du Manidem : « Il faut laisser les Ivoiriens résoudre eux-mêmes leurs problèmes »

L’analyse que je fais, c’est celle que fait le Manidem. C’est une analyse que fait la Convergence des forces démocratiques et progressistes (Sfdp). Nous vivons en Côte d’Ivoire une nouvelle étape dans la lutte que les patriotes, les peuples africains mènent depuis de très longues années.

Et pour ce qui est de la Côte d’Ivoire depuis 10 ans, pour l’émancipation et la dignité de l’Afrique. L’Afrique a pris du retard sur tous les plans : économique, politique, social, politique et démocratique. Pour la raison fondamentale suivante, c’est que le destin de l’Afrique et des africains n’est pas déterminé comme c’est le cas partout ailleurs dans le monde par les Africains eux-mêmes, mais plutôt par toutes sortes de forces et de puissances étrangères dont le but est de servir en priorité et parfois en exclusivité les intérêts de ceux qui nous dominent. Nos intérêts à nous Africains, nos aspirations légitimes, la souveraineté à l’indépendance véritable de nos pays, au bien-être, à la démocratie, à la liberté , bref à notre émancipation et à notre épanouissement, ne sont pas pris en compte dans la relation de dominant à dominé que l’Afrique subit. Donc ce qui se passe en Cote d’Ivoire c’est la tentative de l’ex-puissance coloniale, la France, qui a rallié ses amis occidentaux c’est –à –dire l’Union européenne et les Usa, pour continuer d’exploiter les très nombreuses richesses de la Côte d’Ivoire. Pour avoir décidé de s’opposer à ce dessein de la France, M. Gbagbo et ses partisans subissent les menaces de la soi-disant Communauté internationale, qui n’est rien d’autre que l’application contrôlée de l’Occident capitaliste, arrogant et raciste. Il faut laisser les Ivoiriens résoudre eux-mêmes leurs problèmes. Ils en sont capables. Ce sont les ingérences inadmissibles, inacceptables et méprisantes de la France, de ses alliés et de ses affiliés qui créent la menace de guerre civile totale en Côte d’Ivoire et dans la sous région d’Afrique de l’Ouest. Le peuple Africains et sa jeunesse en particulier n’accepte plus les dictats de l’Occident, l’exploitation éhontée de nos richesses par l’Occident et le mépris que ces derniers affichent à l’endroit des Africains. Le destin de l’Afrique doit être déterminé et décidé par les Africains eux-mêmes. Nous soutenons le peuple Ivoirien dans la lutte difficile qu’il mène. Nous soutenons le président légitime et légal, M. Laurent Gbagbo, et nous demandons au grand peuple Français de faire échec au plan de guerre que M. Sarkozy met en œuvre contre les frères Ivoiriens.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes