vendredi, 22 septembre 2017
 

Manifestation à Abidjan des travailleurs de l’ex-CARICI

Quelque 250 travailleurs de Carbus automobile , l’ex-Carrosserie industrielle de la Côte d’Ivoire (CARICI), ont bruyamment manifesté, vendredi, devant les locaux de cette entreprise à Treichville dans le Sud d’Abidjan, pour revendiquer 12 mois de salaires impayés.

« Nous sommes en train de manifester parce que ça fait 12 mois que nous n’avons pas de salaire. Jusqu’à présent, la direction ne veut pas négocier, aucune autorité n’est venue ici. Nous sommes livrés à nous-mêmes » a déclaré le président des délégués du personnel, Roger Gnahoua interrogé par APA lors de la manifestation.

« Nous avons commencé une grève illimitée jusqu’à ce que nos 12 mois de salaire soient décaissés », a-t-il averti, ajoutant que « le directeur a fermé l’entreprise parce que nous avons déposé un préavis de grève à l’inspection du travail, à la mairie, au district, à la gendarmerie et au commissariat du 4è arrondissement ».

Ernest Kouassi Kouakou, un employé de cette entreprise, visiblement amer, a pour sa part mis en exergue les difficultés liées à cette situation.

« On avait l’espoir jusqu’à ce jour, où nous jugeons que nous avons trop attendu. Nous vivons dans des maisons en bois. Cinq de nos amis sont décédés. Nos enfants ne vont pas à l’école. On ne mange pas », calme-t-il.

« Nous avons posé le problème à la hiérarchie et elle n’a pas réagi. Elle n’a pas cherché à nous rencontrer. Elle n’a non plus fait de proposition », déplore M. Kouassi selon qui des agents seraient menacés de licenciement.

« Nous demandons au président de la République de nous aider. Nous demandons le pardon et le soutien aussi du Premier ministre et de la Première dame », ont insisté les manifestants.

Avec plus de 40 ans d’existence, l’ex-CARICI est la plus grande entreprise de fabrication et de montage de gros véhicule en Afrique noire. Outre la Côte d’Ivoire, elle a notamment pour clients le Cameroun, la RDC, le Gabon, la Centrafrique, le Mali, le Niger, la Mauritanie.

Source : Camerpost

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes