dimanche, 20 août 2017
 

Guinée : les travailleurs intérimaires de MTN en grève illimitée

Plus de 150 travailleurs intérimaires de l’opérateur de téléphonie mobile MTN Guinée, utilisés comme agents de maintenance technique, de call-center ou encore agents commerciaux, ont entamé un mouvement de grève illimité le 4 mai 2015. Vêtus de rouge, ils ont investi les rues de Colèah dans la commune de Matam pour réclamer une augmentation de 200% de leur salaire.

D’après Alpha Lamine Dramé, le porte-parole des intérimaires, les salaires qui leur sont versés sont minimes et ils travaillent dans des conditions très pénibles. « Qu’il pleuve ou qu’il neige, qu’il y ait marche de l’opposition ou pas, nous travaillons, même les jours fériés nous travaillons. Pendant les jours de fête tous les permanents ont des primes exceptés nous, et ils vont jusqu’à nous dire que c’est la charité », s’indigne Alpha Lamine Dramé.

« Depuis plusieurs semaines maintenant, nous leur avons soumis des plates formes revendicatives qui n’ont jamais eu de suite, ensuite nous les avons informés de notre préavis de grève, c’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui pour demander la satisfaction intégrale de nos revendications », a martelé le porte-parole des intérimaires qui se disent décidés à aller jusqu’au bout de leur mouvement de revendication.

Source : Agence Ecofin

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes