lundi, 25 septembre 2017
 

Contre la mascarade électorale au Mali en juillet 2013 !

« Le peuple Souverain du Mali, fort de ses traditions de lutte héroïque, engagé à rester fidèle aux idéaux des victimes de la répression et des martyrs tombés sur le champ d’honneur pour l’avènement d’un État de droit et de démocratie pluraliste affirme sa volonté de préserver et de renforcer les acquis démocratiques de la Révolution du 26 Mars 1991 ; … » (Préambule de la Constitution du 25 février 1992 encore en vigueur au Mali)

La Loi suprême du Mali dispose, en ses - article 22 : « La défense de la patrie est un devoir pour tout citoyen. » - article 26 : « La souveraineté nationale appartient au peuple tout entier qui l’exerce par ses représentants ou par voie de référendum. Aucune fraction du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. »

•Considérant que le Mali n’est pas encore entièrement libéré des crimes et exactions des groupes armés du MNLA, Ansar Dine, MIA et alliés dans sa partie nord ;

•Conscients que l’état de déliquescence générale du Mali est due à la carence du même personnel politique qui se bouscule actuellement pour pouvoir s’installer, sans bilan ni projet, sur le large dos du Peuple et l’enfoncer davantage dans la misère ;

•Instruits des errements et spéculations en lien avec l’état désastreux du fichier électoral national à quelques mois des élections en passe d’être imposées aux Maliens ;

•Préfigurant les dangers pour le Mali de la tenue, en juillet 2013, d’une telle mascarade servant à donner caution à un Homme nommé « de l’étranger, par l’étranger et pour les seuls intérêts de l’étranger » ;

•Convaincus que l’État nouveau du Mali doit impérieusement être celui de la Justice et de la fin de l’impunité, à travers le renouvellement du personnel politique compromis, corrompu et méprisant le Peuple ;

•Persuadés que la République du Mali doit survivre à ses fossoyeurs, à leurs carrières et plans diaboliques, pour le bien du Peuple laborieux et méritant ;

•Prévenus des menaces qui planent sur le Mali du fait de la création de la prétendue "commission dialogue et réconciliation", un instrument exhibé pour offrir « la prime à la criminalité labellisée rébellion », aux bandes organisées de criminels et leurs complices dans les 2/3 de notre pays ;

Nous, le FNC (Front Nouveau Citoyen), commémorant le 1er anniversaire de la « Marche unitaire à Paris, du 7 avril 2012, des Maliens de France et d’Europe pour la Paix au Mali, l’Intégrité territoriale et l’Unité nationale », lançons ce pressant Appel aux populations du Mali et à la diaspora pour qu’elles amorcent l’ultime sursaut national face aux aliénés de la République et leurs instruments.

Bien que comprenant et acceptant la nécessité pour notre pays d’aller, dans les meilleurs délais, vers un régime politique légitime par voie d’élections, le FNC en estime les conditions n’ont encore pleinement réunies.

En conséquence, le FNC exhorte le peuple Malien à exiger, avant tout processus électoral, des préalables, notamment :

1.l’établissement de l’autorité du Mali sur toute l’étendue de son territoire national, sans intermédiaire ni exception ;

2.la neutralisation de tout foyer de crimes et de sévices, en l’occurrence du MNLA, MIA, Ansar Dine ;

3.la mise en œuvre du retour effectif, dans des conditions de sécurité absolue, de tous les réfugiés dans leur localité de résidence et d’activité ;

4.l’élaboration d’un fichier électoral incontestable, biométrique, intégrant tous les électeurs des listes électorales anciennes non biométriques ;

5.la création d’abord d’une « Commission Justice et Pardon », ensuite, éventuellement, réconciliation ;

6.l’engagement formel de chacun des candidats aux prochaines élections à déclarer son patrimoine, avec l’état précis des biens et avoirs. Les candidats devront s’engager, par acte authentique, à ne permettre, sous peine de poursuites judiciaires, à aucun réseau familial ou système partisan de s’installer au cœur de nos institutions pour les affaiblir et les ruiner.

À défaut de la satisfaction de ces exigences, Nous, le FNC (Front Nouveau Citoyen), demandons au Peuple laborieux du Mali d’opposer un Refus magistral à l’ensemble du processus de "nomination" d’un nouveau "chef au sommet" pour le service « de l’étranger, par l’étranger et pour les seuls intérêts de l’étranger » !

La transition en cours est certes médiocre et partisane dans ses œuvres, mais elle a « la chance » d’épargner à notre Peuple, déjà trop éprouvé, des conflits postélectoraux armés à la faveur de toutes les proliférations d’engins et outils de guerre !

Fait à Paris, le 7 avril 2013

La Coordination

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

Les malversations intellectuelles du professeur Reyntjens[tiré de Survie France le 25 septembre 2017]

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes