lundi, 23 octobre 2017
 

LE SYNDICALISME MALIEN RACONTE DE A à Z

« Histoires politiques du syndicalisme malien de ses origines à nos jours », est le titre d’un ouvrage de 274 pages écrit par Hamed Sidibé et édité par Tropiques Editions L’Harmattan.

La cérémonie de lancement et de dédicace du livre s’est déroulée, mardi au Musée national du Mali sous la présence du directeur national du travail, Mahamadou Diakité, représentant le ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Relations avec les Institutions.

Le secrétaire général du ministère de la Culture, Mme Haïdara Aminata Sy, le représentant de Tropique Editions, Oumar Sylla, ainsi que de nombreux amis, hommes, femmes et compagnons de lutte syndicale de l’auteur ont participé à cet événement parrainé par Boubacar Hamadoun Kébé, l’ancien ministre de la Culture et compagnon de lutte de l’auteur.

Dans l’ouvrage, Hamed Sidibé rappelle les origines lointaines du syndicalisme en Afrique Occidentale française en général et au Mali en particulier. Il explique notamment comment de l’Union régionale des syndicats du soudan (URSS) créée en 1946, le mouvement syndical malien a évolué dans le moule de la politique qui lui a donné ses méthodes, ses programmes et ses stratégies.

« Qu’on le veuille ou non, le syndicalisme est devenu partout dans le monde et en Afrique, un phénomène marquant de l’évolution politique, économique et sociale, amenant les économistes, les politologues, les historiens et les philosophes à l’analyser avec plus ou moins de bonheur », écrit Hamed Sidibé dans l’introduction de l’ouvrage.

La colonisation, note-t-il, a été discriminatoire et déshumanisante pour les travailleurs noirs et le syndicalisme africain et malien. Ce syndicalisme a pris dès le début un pli politique qui a empêché l’émergence d’une organisation syndicale libre et démocratique, encore à construire.

Au Mali, constate l’auteur, les publications sur le mouvement syndical sont rares. « Certaines archives ont été rendues aux flammes aux lendemains des coups de force du pouvoir militaire contre l’UNTM en 1968 et en 1970 », a-t-il rapporté.

« J’ai écris ce livre suite à la sollicitation de mes camarades de lutte et pour combler le déficit d’informations sur le syndicalisme dans notre pays », a expliqué Hamed Sidibé.

L’ouvrage, estime-t-il, permettra aux futurs syndicalistes d’avoir une orientation plus conforme au contexte du pluralisme politique, du libéralisme, de la mondialisation, et de l’obligation de renforcement de la démocratie interne, condition indispensable du syndicalisme libre.

Hamadoun Kébé a salué un ouvrage qui édifie l’opinion sur ce que les aînés ont subi dans la bataille contre l’inégalité et l’exploitation et pour la conquête d’une démocratie pluraliste.

Le livre retrace toutes les facettes de l’histoire palpitante du syndicalisme malien et démontre l’engagement profond des responsables syndicaux d’avant, a commenté, pour sa part, Mahamadou Diakité.

Issiaka Traoré et Fatoumata Siré Diakité qui firent leurs armes dans le syndicalisme, ont rappelé quelques temps forts de l’histoire syndicale et souligné le talent de l’écrivain.

Hamed Sidibé qui a dédicacé son ouvrage à la fin de la cérémonie et né à Kayes dans le contexte de la grande grève des cheminots du Dakar-Niger. Il fait ses études fondamentales à l’école de Kayes-Plateau avant d’aller à l’Ecole nationale secondaire de Badalabougou de 1966 à 1970 d’ou il sort comme maître du second cycle chargé de l’enseignement du français, de l’histoire et de la géographie. En 1973, il s’inscrit au DER d’histoire-géographie de l’Ecole normale supérieure de Bamako.

Dans le cadre du syndicalisme, il suit une série de stages de formation à Paris, Turin et Moscou.

Le livre est vendu à 7500 Fcfa à Tropiques Editions, une maison d’édition créée en 2003 et qui possède 3 collections.

S. TANGARA

Source : http://maliactu.net

1 commentaire
 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes