dimanche, 20 janvier 2019
 

Luttes pour le droit au logement et à la terre au Mali

Droit Au Logement et No Vox vous invitent Mercredi 25 juin à 19h à une soirée-débat Luttes pour le droit au logement et à la terre au Mali en présence de Massa Koné, secrétaire général de l’UACDDDD chargé des relations extérieures.

Au Mali, où l’activité de 80 % des habitant-e-s est liée à la terre, la gestion du foncier est devenue, au cours de la dernière décennie, une question cruciale. La terre, tant en milieu rural qu’urbain ou péri urbain est devenue objet de spéculation au détriment des habitant-e- s, travailleur-se-s informels, commerçant-e-s et paysan-e-s.

Expropriations, déguerpissements (expulsions), spoliations, accaparement, voire destructions pure et simple des habitations et espaces cultivés sont devenus quotidien. L’Etat malien a livré les terres au marché. Profitant d’une législation basée sur le droit moderne au détriment du droit des communautés, banques, fonds de pension, investisseurs, agences immobilières, opérateurs économiques, haut- fonctionnaires ou encore multinationales signent des baux emphytéotiques ou créent des titres fonciers sur des milliers d’hectares, chassant ainsi celles et ceux qui vivent sur ou de ces terres depuis des générations.

Face à cela depuis dix ans, les démunis expropriés du Mali s’organisent pour lutter contre cette injustice sociale. Plusieurs associations des victimes ont vu le jour, et se sont réunies en une fédération dénommée l’Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis (UACDDDD, l’Union).

L’Union regroupe aujourd’hui 170 organisations de paysan-ne-s et villageois-es, habitant-e-s de quartiers populaires ou personnes expulsé-e-s, artisans et travailleur-se-s informels victimes d’expulsions, travailleur-euse-s domestiques, travailleu-euse-s blanchis de la lèpre...

Grâce à ses actions : marches, sitting, manifestations populaires qui mobilisent plusieurs milliers de personnes, l’Union a obtenu le recasement de plus de 10 000 familles, la réinstallation des paysan-ne-s sur leurs terres, l’aménagement par l’Etat de zones de maraichage, l’arrêt des travaux de grands, l’annulation de décisions de démolition de quartiers populaires, la prise en compte des victimes dans les commissions. Aujourd’hui, l’Union continue de mener la lutte contre les accaparements de terres, les déguerpissements et démolitions des maisons, villages et lieux de travail, contre la répression dont sont victimes les militant-e-s, pour les droits des démuni-e-s.

RDV Mercredi 25 juin à 19h au DAL : 29 avenue Ledru Rollin, 75012 Paris. M° Quai de la Rapée ou Gare de Lyon

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes