mercredi, 20 novembre 2019
 

Arrestation d’Ali Idrissa, coordinateur du Rotab, au Niger, le jour de la visite de François Hollande

Publiez Ce Que Vous Payez et Oxfam France condamnent l’arrestation de M. Ali Idrissa, coordinateur de PCQVP Niger et du Rotab.

M. Idrissa a été arrêté à son domicile par la police nigérienne à 04h00 ce matin. L’interpellation fait suite à une conférence de presse hier, lors de laquelle M. Idrissa avait abordé le partenariat, récemment renouvelé, entre AREVA et le Niger, ainsi que la visite du Président François Hollande en Afrique de l’Ouest. M. Idrissa avait appelé AREVA à respecter les lois du Niger et il a dénoncé certains aspects de la relation France - Niger comme étant néo-coloniale. M. Idrissa avait été brièvement arrêté hier, immédiatement après la conférence, avant d’avoir été relâché le même jour.

Le Président François Hollande devrait être à Niamey aujourd’hui dans le cadre de sa visite en Afrique de l’Ouest. Ali Idrissa est le coordinateur du ROTAB et de PCQVP Niger et a longtemps fait campagne sur les questions de transparence dans le secteur extractif. Il a récemment mené une campagne, en partenariat avec Oxfam, pour que le Niger obtienne un accord équitable et un montant juste pour son uranium, dans le cadre des renégociations entre AREVA et le Niger. Il a été nommé homme de l’année du Niger en 2013 ainsi qu’une des 100 personnes les plus influentes en Afrique. Le Niger met en œuvre l’ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries extractives) et avait consacré le principe de la transparence de ses ressources naturelles dans sa constitution de 2010.

Publiez Ce Que Vous Payez appelle le gouvernement du Niger à libérer immédiatement, sans conditions, Ali Idrissa et à respecter la liberté d’expression et d’association de la société civile. Oxfam France appelle François Hollande à faire de la libération immédiate d’Ali Idrissa une priorité de sa visite au Niger, et à remettre les questions de libertés d’expression et d’association au cœur de son dialogue avec les autorités nigériennes.

Source : http://www.legrigriinternational.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes