mardi, 21 novembre 2017
 

Niger : conflit social pour Areva dans la mine d’uranium de Cominak

(Agence Ecofin) - Les employés de la mine d’uranium de Cominak, dans le nord du Niger, ont entamé jeudi une grève de 48 heures pour exiger de la société française Areva le paiement d’un bonus de 600 000 FCFA par personne pour le compte de l’exercice 2012, a rapporté l’agence Reuters.

Les agitations ont surgi à un moment où la firme française tente de renégocier son contrat à long terme sur les mines de Cominak et Somair dans le nord désertique du Niger, pendant que les travailleurs lui reprochent d’avoir fraudé son rapport financier de 2012.

Selon Inoua Neino, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des mines du Niger, la mine deCominak aurait dégagé 27 milliards de francs Cfa de profits l’année dernière sur lesquels la firme française aurait extrait 10 milliards Cfa avant le calcul du bonus sur profit.

La mine de Cominak a été ouverte en 2011 avec une production annuelle d’environ 700 tonnes qui atteindra 2500 tonnes en 2015. La firme française y détient la plus grande part avec 34% contre 31% pour l’Etat du Niger, 25 % pour la société japonaise OURD et 10% pour la société espagnole Enusa.

Source : http://www.agenceecofin.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes