jeudi, 24 août 2017
 

Calvaire pour 477 ouvriers sénégalais en Arabie Saoudite

Quelque 477 ressortissants sénégalais, travaillant dans le secteur du bâtiment, en Arabie Saoudite, vivent un véritable calvaire dans le royaume hachémite où ils sont bloqués depuis plusieurs mois , après avoir été littéralement jetés à la rue par leur employeur, la société saoudienne « Saudi Oger », qui leur devrait quelque huit mois de salaire, rapporte le quotidien dakarois Le Populaire, dans sa livraison de ce jeudi 11 aout.

Selon M. Arona Souaré, le porte-parole du groupe, joint au téléphone depuis Djeddah par Le Populaire, ce n’est qu’à la veille de la fête de la Korité que les responsables de cette entreprise, qui emploie près de 31.000 personnes à travers tout le royaume, sont venus leur signifier leur incapacité à leur régler les huit mois d’arriérés de salaires, et cela au terme de souffrances indicibles endurées dans l’attente de la paie.

« On est parti voir le Consul du Sénégal à Djeddah, monsieur Kane, parce qu’on ne savait pas quoi faire. Car, même manger est devenu un casse-tête. Et là, les choses ont empiré puisque notre employeur nous a proprement jetés à la rue », narre Souaré dans les colonnes du journal.

Sur cet effectif de 477 personnes, précise notre malheureux compatriote, on dénombre 242 qui résident à Djeddah, 184 à Riyad et 51 à Dammam. La quasi-totalité de ces travailleurs sont livrés à eux-mêmes et leur employeur se refuse même à assurer la restauration quotidienne qui figure pourtant bel et bien sur leur contrat d’embauche.

Au vu de ce qui apparait comme un nouveau drame vécu par nos compatriotes, et après la triste affaire Mbayang Diop, qui a récemment défrayé la chronique, on peut se poser bien des questions sur le bienfondé et la pertinence des déclarations du ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, faites, mardi dernier, lors de la présentation de la « Revue diplomatique du Sénégal », n’hésitant pas à ranger le pays qui abrite les lieux saints de La Mecque parmi les’ « quatre piliers fondamentaux de la diplomatie sénégalaise » !

Source : Sen 360

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

Coopération sécuritaire avec un régime criminel[tiré de Survie France le 21 août 2017]

Petit pas et grosse flatterie[tiré de Survie France le 20 juillet 2017]

La Grande France[tiré de Survie France le 20 juillet 2017]

Merci la France 2[tiré de Survie France le 20 juillet 2017]

Merci la France 1[tiré de Survie France le 20 juillet 2017]

Révélations atomiques[tiré de Survie France le 20 juillet 2017]

Le despote tchadien reçu à l'Elysée : Macron poursuit son initiation à la Françafrique[tiré de Survie France le 12 juillet 2017]

Le nerf de la guerre contre le terrorisme[tiré de Survie France le 5 juillet 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes