vendredi, 20 octobre 2017
 

DAKAR : Le temple du savoir transformé en champ de bataille

Étudiants et forces de l’ordre se sont affrontés à coup de grenades lacrymogènes et de jets de pierres. Les étudiants s’insurgent contre l’augmentation annoncée des droits d’inscription, l’une des décisions du comité pour la réforme de l’enseignement supérieur, dirigé par le professeur Souleymane Bachir Diagne.

« On est contre ces réformes que veulent apporter ce comité. Ils veulent augmenter les inscriptions à cent cinquante mille. Où est-ce qu’on va prendre cet argent ? On est des fils de paysans. On a déjà des problèmes pour payer nos tickets pour se restaurer. On n’acceptera jamais qu’on augmente le prix des inscriptions. »

Ces étudiants soutiennent qu’ils n’ont pas eu de représentants au conclave du comité pour la réforme de l’enseignement supérieur. « Ceux qui ont participé à cette réunion sont des politiciens, dixit le porte-parole des étudiants. Ils ont choisi certains pour dire qu’ils sont nos représentants. On ne les a pas délégués. »

Ces étudiants, qui demandent l’intervention des chefs religieux du pays, menacent de mettre le pays à feu et à sang pour obliger les autorités à revoir leur copie.

Source : http://www.afriquesenlutte.org/notr...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes