lundi, 11 décembre 2017
 

Grève à l’université de Dakar après la mort d’un étudiant

Les étudiants ainsi que le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) étaient en grève mardi pour exiger la lumière sur la mort d’un étudiant et le départ des ministres de l’Intérieur et de l’Enseignement supérieur, a-t-on appris de sources syndicales.

L’étudiant Bassirou Faye Rechercher Bassirou Faye qui était inscrit en première année de sciences à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, la plus grande du Sénégal, est mort par balle le 14 août lors d’une manifestation pour le paiement des bourses violemment réprimées par la police.

Selon les responsables du Syndicat des enseignants du supérieur, Macky Sall doit écourter immédiatement ses vacances à Paris.

Plusieurs étudiants Rechercher étudiants grièvement blessés lors de ces heurts Rechercher heurts ont été visité par le Président sénégalais Macky sall qui a affirmé que « force restera à la loi et qu’il n’y aura pas de désordre au Sénégal ».

Rappelons que depuis plusieurs années, des étudiants Rechercher étudiants ne cessent de protester contre le non -paiement des bourses dans des manifestations souvent réprimés violemment par les forces de l’ordre.

Source : Koaci

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes