vendredi, 20 juillet 2018
 

Sénégal : rapport politique du Parti de l’Indépendance et du Travail

Rapport du Secrétariat adopté au BP du 12 décembre 2010 1) Introduction Cette première réunion du Bureau Politique, sept mois après le Vème Congrès du Parti tenu en Mai 2010 à Thiès, nous permet de faire le point de la mise en oeuvre des Résolutions alors arrêtées. Ces résolutions sont importantes du fait qu’au plan politique, économique et social et jusqu’au prochain Congrès, elles circonscrivent le cadre d’élaboration de la politique du Parti en même temps qu’elles déclinent très clairement les objectifs politiques à atteindre dans les court et moyen termes. Pour ce qui est du contexte, le Vème Congrès a peaufiné notre perception de la crise économique actuelle du système capitaliste mondial, de la situation économique et sociale du Sénégal dans ce cadre, de la nature sociale du régime en place, des défis auxquels le pays est confronté et des forces économiques et sociales face à ces défis en perspective des élections présidentielles de 2012, sans occulter les changements à promouvoir après celles-ci.Aussi n’est-il pas inutile de rappeler brièvement, en les actualisant, ces différentes conclusions. 2) Le contexte actuel de la crise du système capitaliste mondial Ce qui n’était à ses débuts qu’une crise financière, entraînant néanmoins une grave récession économique dès la seconde moitié de 2008 et durant toute l’année 2009, s’est transformée, aujourd’hui, en 2010 , en Europe et aux USA, en une grave crise d’endettement de ces Etats, au moment même où les pays émergents, Chine, Inde, Brésil , Russie, etc., affichent de forts taux de croissance et des excédents commerciaux qui font de leurs réserves financières, le principal recours au financement de l’économe mondiale. Les pays en développement, particulièrement ceux d’Afrique, ont été durement frappés par la récession dans les pays capitalistes dominants, ce qui a entraîné l’effondrement des cours de leurs principales exportations. Ceux de cette zone, qui sont des importateurs nets comme le Sénégal, ont vu leur déficit commercial se réduire en même temps que les transferts de leurs ressortissants installés dans les pays capitalistes développés. D’ailleurs, c’est grâce à leur coopération avec les pays émergents, en pleine expansion, que ces pays en développement ont pu atténuer les effets négatifs de la crise du système capitaliste mondial. Toujours est-il que les solutions de sortie de crise en Europe et aux USA, par le sauvetage des Banques, grâce aux recours à d’énormes financements publics, ont entraîné une grave crise de l’endettement de ces Etats que l’Europe cherche à résoudre sur le dos de ses contribuables, tandis que les USA, sous OBAMA, se servent, principalement, d’une politique systématique du « dollar faible ». Cette dernière a occasionné la « guerre actuelle des taux de change » dont l’une des conséquences est l’approfondissement des dissensions économiques entre l’Europe et les pays émergents.

Lire la suite ....

PDF - 529.6 ko
 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes