mercredi, 19 juin 2019
 

Annulation de la dette du Togo par la France

Le Togo vient de voir sa dette annulée par la France. Cette mesure annoncée par le gouvernement togolais dans les médias comme étant une réussite de sa politique économique cache une situation sociale plus que jamais critique pour un pays vassal de la France.

En effet, après une indépendance acquise de dure lutte en 1960, le Togo s’est vu spolié de sa liberté trois ans après, suite à un coup d’Etat sanglant organisé par un groupe d’anciens tirailleurs à la solde de la France contre le président Sylvanus Olympio. Celui-ci avait entamé le processus pour retirer le Togo de la zone CFA, l’union monétaire étant un des instruments de la néo-colonisation de la France en Afrique. C’est ainsi qu’à la « décolonisation » suivit l’installation au pouvoir d’un régime tout aux ordres de l’ancienne métropole et qui a nié les droits civiques, politiques, économiques, sociaux et culturels des populations... Après la parenthèse démocratique des années 1990, qui fut également un épisode douloureux et tragique pour le peuple, le régime issu du coup d’état de 1963 s’est renforcé grâce à l’appui de la France et ce, malgré la rupture de la coopération avec l’Union européenne. Les présidents français ont toujours soutenu l’oppression dont ont été victimes les populations togolaises à tous les niveaux.

L’essentiel de la dette qui vient d’être annulée est le fruit de 50 ans d’économie libérale extravertie au profit des industries françaises et de privatisations intensives des secteurs-clefs de l’économie, menées par le FMI et Banque mondiale sous le couvert de l’initiative PPTE. Une étude de la dette togolaise révèle l’importante part que constituent les dépenses militaires. L’armée togolaise est en effet formée et équipée par la France pour réprimer la population lorsque celle-ci tente de s’exprimer par des manifestations pacifiques pour revendiquer ses droits civiques et son droit au développement. Il apparait clairement que la dette qui vient d’être annulée est une dette qui a permis de renforcer un régime répressif contre sa population et d’accroître la main mise des capitaux français et américains sur les entreprises, les banques togolaises et le port autonome de Lomé. Le mécanisme du service de la dette permet de réaliser chaque année d’importants transferts de profits vers la France et d’autres pays développés.

- Attac Togo réclame plus que jamais un audit de la dette du Togo envers la France, les pays du Club de Paris et les Institutions financières internationales. Cet audit est pour nous la seule mesure objective capable d’évaluer la réelle partie de la dette qui a véritablement servi à la population togolaise, la part illégitime qui a été détournée et gardée dans les paradis fiscaux en Europe et la part qui a été utilisée pour opprimer le peuple togolais.

- Après près d’un siècle d’exploitation des ressources humaines, des ressources naturelles, notamment des minerais et de détérioration de l’environnement togolais par des entreprises françaises, Attac Togo exige une réparation en compensation de la dette écologique due par la France au peuple togolais.

- En cette période marquée par des interventions militaires en Libye et en Côte d’ivoire pour installer des pouvoirs « démocratiques », Attac Togo demande à la France d’être également plus objective quant à ses observations sur la démocratie au Togo et particulièrement sur le processus électoral toujours marqué par des irrégularités.

- Dans un pays où le droit à l’information est pratiquement inexistant et où la société civile peine à recueillir des données afin d’effectuer un contrôle citoyen de l’action publique et du budget, Attac Togo réclame du gouvernement togolais plus de transparence dans la gestion du pays et la mise à disposition publique des données économiques et budgétaires afin d’assurer un meilleur suivi de l’usage des recettes du pays.

Un autre Togo est possible, fait par le peuple et pour le peuple togolais.

Fait à Lomé le 13 mai 2011

CONTACT PRESSE : attactogo@ymail.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes