vendredi, 22 septembre 2017
 

LES ELECTIONS COMMUNALES AU TOGO : UNE BLAGUE AU PARADIS (1) ?

Apprendre à gérer l’horloge du mensonge avant qu’il ne soit trop tard ?

Un citoyen(ne) togolais décédé(e) arrive au Paradis (pour ceux qui y croit).

Dans le bureau de l’ange qui détermine l’innocence et de la vérité de chacun, il (elle) remarque que les murs sont ornés d’une multitude d’horloges.

Intrigué, le défunt lui demande :

- Mais à quoi servent toutes ces horloges accrochées contre vos murs ?

Et l’ange de l’innocence de lui répondre :

- Ce sont les horloges du mensonge. Lorsqu’une personne dit un mensonge ou trahit son peuple, son horloge personnelle avance d’une heure ou plus. Mais elle peut faire plusieurs tours avant de s’arrêter. Lorsque l’horloge finit par s’arrêter, le niveau de mensonges et de trahison est rendu public… Mais Dieu peut intercéder en fonction de ses « bonnes actions et œuvres » au cours de sa vie. Quand l’horloge est remise par Dieu à midi, le défunt est déclaré innocent. A minuit, ses erreurs sont « pardonnées ». Mais il y a des cas où il faut patienter un peu – parfois longtemps, longtemps, longtemps -, avant de voir l’aiguille de l’horloge s’immobiliser. Mais Dieu pardonne en définitive presque toujours… en fonction de quelques repentances et conditionnalités…

Voici par exemple celle de Jésus-Christ (christianisme) et de Mohamed (Islam), leur horloge est bloquée à midi, donc ils sont rentrés au paradis en toute innocence.

Le togolais mort qui n’est pas mort - puisque chacun sait que les morts ne sont pas morts -, en déduit que Jésus-Christ et Mohamed sont des « grands prophètes sanctifiés » et qu’à ce titre n’ont jamais dit de mensonges, ni trahi leur peuple.

Il observe l’horloge des dirigeants africains et s’aperçoit que l’horloge indique 1, 2, 15 ou 24 heures selon la vie passée et le type de gouvernance, soit celle mise en œuvre au service de son peuple, soit celle au service de ses intérêts propres et de ceux des étrangers. Mais il s’aperçoit aussi que l’horloge est réajustée à minuit par un ange de la réconciliation avec Dieu. Il s’aperçoit que cela ne concerne que les Grands Africains qui ont donné leur vie pour leur peuple.

Lorsque les années des indépendances africaines ont été affichées dans le livre de vie des nations… Kwame Nkrumah du Ghana, Patrice Lumumba du Congo, Sylvanus Olympio du Togo, mais des multitudes de femmes dont les noms ne sont pas affichés et tant d’autres innocents qui ont subi les injustices dans leur vie incarnée faisaient partie des noms qu’il (elle) a pu apercevoir furtivement sans les reconnaître tous… des myriades de noms… femmes, hommes, jeunes, moins jeunes, et même des enfants…

Le voici transporté dans les années 1900… Le Roi du Dahomey Béhanzin (1845-1906) qui avait son horloge bloquée à 15h a vu cette horloge avancer pour être amenée à minuit. En face, il y avait l’horloge de l’Afro-descendant sénégalo-français le général Dodds (1842-1922) à la tête des troupes françaises qui sur ordre de l’Etat français, a capturé Béhanzin après une lutte acharnée avec les femmes guerrières dites les « Amazones ». C’est Dodds qui a envoyé le Roi Béhanzin en déportation en Martinique (Fort Tartenson), puis en résidence surveillée à Fort-de-France. C’est un homme politique guadeloupéen Gerville-Réache qui a fait libérer Béhanzin en 1906, avant que ce dernier ne soit assigné par la France à résidence en Algérie, où il meurt en 1906 dans des conditions non clarifiées à ce jour.

Bref, le courage, la défense des intérêts de son peuple sans hypocrisie permet à l’Innocence et à la Vérité d’effacer les erreurs et les mensonges de chacun…

Alors, se rappelant que les dirigeants togolais ont toujours promis des élections locales depuis 1967, sans jamais tenir parole, le citoyen togolais désincarné demande à lire le futur du Togo.

L’interdiction fut formelle.

Mais, exceptionnellement compte tenu du niveau du mensonge politique, tant parmi les affidés du pouvoir que ceux dits de l’opposition, une exception a été autorisée.

Le citoyen togolais observe alors que les horloges de ceux qui ont conduit le Togo à un niveau de perte de confiance entre le peuple et les dirigeants, avec de nombreux morts, blessés et handicapés avec des vies, des carrières et des familles brisées, n’étaient pas affichées. Mais où sont donc passées ces horloges ?

Les questions pleuvent dans sa tête d’âme désincarnée. Mais sont-ils immortels, demande-t-il alors à l’ange de l’Innocence et de la Vérité ? Je ne les vois pas… d’ailleurs, je suis ici à cause d’eux… Je suis démocrate et j’ai perdu ma vie à cause de la contre-vérité des urnes acceptée par le pouvoir et l’opposition dite officielle.

Et l’ange de l’Innocence et de la Vérité de répondre :

- Ceux dont vous parlez se trouvent directement dans le bureau de Dieu lui-même.

Mais pourquoi, s’exclama le (la) Togolais(e) pris d’un mélange de colère, d’incompréhension, et de frustration… L’esprit de la fatalité qui a pénétré le Togo, l’aurait-il accompagné jusqu’au paradis ? Mais le droit de connaître la vérité et de reconnaître le « droit » des innocents l’emporta… La transparence, invisible au Togo, est partie intégrante de la gouvernance au paradis… Alors, le (la) feu Togolais(e), insista pour savoir la Vérité !

Sont-ils des « saints » ? Sont-ils innocents ?… La contre-vérité des urnes et des comptes s’est-elle exportée au paradis jusque dans la maison de Dieu, puisque même certains ecclésiastiques s’accommodent de la contre-vérité des urnes au Togo, et d’autres en profitent pour garnir leur portefeuille en s’inscrivant au registre de la ventrologie sans traçabilité ? Les voies de Dieu sont-elles aussi impénétrables et insondables ? Dieu serait-il injuste ? Serait-il arbitraire au point de pardonner aussi facilement ?

Non, répond l’ange de l’Innocence et de la Vérité.

Ceux que vous cherchez sont utilisés comme ventilateurs pour calmer la colère de Dieu… L’horloge du mensonge refuse de s’arrêter pour ces cas-là… Alors pour les élections communales togolaises, il y a des grandes chances que cela se fasse, mais sans ceux qui sont occupés à d’autres tâches au paradis, surtout si Dieu décide de faire des économies d’énergie en n’optant pas pour la climatisation !

A bon entendeur, bon séjour au paradis… où en enfer… !

10 août 2015.

Dr Yves Ekoué AMAÏZO

Coordonnateur général

Notes :

(1) Une adaptation togolaise d’une histoire tombée dans le domaine publique. ↩

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes