lundi, 22 juillet 2019
 

Togo : L’ANC conditionne toute rencontre avec le Chef de l’Etat à la levée des entraves aux libertés publiques

Le Secrétaire Général de la Présidence de la République a adressé ce jour, 12 juillet 2012, au Président de l’Alliance Nationale pour Changement (ANC), une correspondance invitant l’ANC à prendre part, le 13 juillet 2012 à 10 heures, à une ‘’rencontre d’échanges’’, dans le cadre des consultations auxquelles procède le Chef de l’Etat, en vue de la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale, suite à la démission du Premier Ministre et de son gouvernement.

En réponse, l’ANC fait savoir, qu’elle ne saurait prendre part à une telle rencontre, tant que le Chef de l’Etat continuera, en violation de la Constitution et des lois de notre pays :

- • à user de violence et de brutalités policières pour empêcher les populations de prendre part aux manifestations pacifiques organisées par les forces démocratiques ;
- • à maintenir en détention les personnes arbitrairement arrêtées à la suite manifestations pacifiques des 12 et 13 juin 2012 ;
- • à faire retenir par la gendarmerie, les matériels, véhicules et autres affaires injustement saisies au cours de ces manifestations pacifiques ;
- • à refuser d’accéder au retour à l’Assemblée nationale, des députés ANC abusivement révoqués de leur mandat parlementaire, malgré deux arrêts de la Cour de Justice de la CEDEAO et deux décisions pertinentes de l’Union Interparlementaire (UIP) ;
- • à refuser de restituer les ordinateurs, les procès verbaux et autres documents saisis au CESAL en mars 2010 par la gendarmerie nationale ;
- • à priver le Président de l’ANC des libertés élémentaires d’aller et venir en le faisant assigner à résidence ;
- • à le priver des libertés élémentaires d’organiser et de prendre part librement à des manifestations publiques pacifiques dans le cadre des activités normales du parti ;
- • à le faire soumettre à des traitements inhumains et dégradants : agressions physiques, attaques à coups de grenades lacrymogènes et de balles à blanc.

L’ANC tient à préciser que dans le contexte actuel, elle n’est nullement intéressée par une participation à un quelconque gouvernement.

Fait à Lomé, le 12 juillet 2012

Pour le Bureau National, Le Vice-Président

Signé

Patrick LAWSON-BANKU

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes