samedi, 24 août 2019
 

Togo : Les avocats du CST sont en liberté provisoire

Les avocats Afangbedji, Ajavon et Kpande-Adzare du CST sont en liberté provisoire

Les trois avocats responsables du Collectif « Sauvons le Togo » convoqués samedi et retenus à la gendarmerie nationale, ont été libérés ce dimanche soir à Lomé. Ils sont en liberté provisoire car le pouvoir a décidé de les poursuivre devant les tribunaux. Le procès va débuter le mercredi prochain. Autant dire qu’il y a de l’électricité dans l’air. Joint par le MO5-Togo après leur libération, Me Jil-Benoît Afangbedji à réaffirmé la détermination du CST à lutter aux côtés du peuple pour un Togo démocratique.

Maîtres Jil-Benoit Afangbedji, Zeus Ajavon et Raphaël Kpande-Adzare sont visés en tant qu’organisateurs des manifestations pacifiques du CST dont l’interdiction et la répression ont occasionné divers dégâts. Des sources dignes de foi ont évoqué la manipulation d’un groupe de voyous par des individus proches du pouvoir. Selon nos informations, le pouvoir hésite à étendre la poursuite contre d’autres responsables de l’opposition. A en croire certaines indiscrétions, un débat sur la question divise actuellement le clan au pouvoir.

Nous y reviendrons.

Fafadji

Source : www.mo5-togo.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes