jeudi, 17 janvier 2019
 

Togo : Louis Michel député de Union Européenne conspué dans les rues de Lomé

Plus de cent mille personnes dans les rues de Lomé, ce mercredi 23 novembre 2011, répondant à l’appel de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), Sursaut-Togo, constitués en Front Républicain pour l’Alternance et Changement (FRAC) et le Parti des Travailleurs.

Tout au long de la marche de kondjindji à l’esplanade du palais des congrès, puisque les séances de l’Assemblée nationale Togolaise se tiennent dans la cantine du palais des Congrès, faute de siège, les populations de Lomé et ses environs ont exigé le retour effectif à l’Assemblée nationale des neuf députés ANC révoqués de leur mandat parlementaire et conspué Monsieur Louis Michel, spécialiste autoproclamé des affaires africaines, pour ses frasques, ses incongruités et ses partis pris dans la crise togolaise.

Au terme de cette longue marche qui a duré plus de deux heures, le mémorandum ci-dessous a été délivré par le cadet de l’Assemblée nationale togolaise, le député ANC exclu, l’Honorable Kwami Manti.

Prenant la parole, le premier Vice-président de l’ANC, Patrick Lawson a dénoncé les propos scandaleux, irresponsables, vulgaires, racistes et négriers de Louis Michel, député européen qui sert de béquille aux dictateurs africains.

Patrick Lawson a rappelé les rôles graves que cette étrange personne a joués ans les crises qui ont secoué le Congo Démocratique et le Togo faisant des milliers de morts. Il a souligné que ce personnage répondra un jour devant l’histoire de l’Afrique et plus particulièrement celle du Togo.

Patrick Lawson a en outre livré à l’assistance la lettre que le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice a adressé à maître Ajavon, au nom du Chef de l’Etat. Dans cette lettre le Garde des Sceaux a affirmé, sans sourciller, que dans la décision de la cour de Justice de la CEDEAO, « réparer et payer » veut dire « payer en réparation ». Cette énormité a suscité l’hilarité générale des manifestants

Pour sa part, Jean-Pierre Fabre, Président National de l’ANC a remercié les populations pour cette mobilisation et a salué les populations de Sokodé dont la manifestation a été sauvagement réprimée ce matin par les forces de l’ordres et les milices du RPT, faisant plusieurs blessés dont trois graves. Il a appelé les populations togolaises, sur toute l’étendue du territoire national à plus d’engagement et de détermination pour qu’ ensemble nous puissions instaurer dans notre pays, le Togo, un état de droit où la constitution, les lois de la République et les droits de l’Homme soient respectés. Pour qu’ensemble, nous puissions bâtir un pays dans lequel il fait bon vivre pour tous.

Poursuivant son allocution, Jean-Pierre Fabre a rappelé le rôle misérable et minable joué par le funeste Louis Michel dans la crise politique togolaise. Il a souligné qu’en ce qui concerne la révocation des neuf députés ANC, c’est Louis Michel qui s’est toujours opposé avec fermeté à une prise de position publique et officielle de l’Union Européenne.

Pour terminer, le Président national de l’ANC a rappelé les termes de l’article 52 de la Constitution togolaise et a souligné que Louis Michel est certainement le seul député Belge à ignorer que la révocation d’un député est interdite également par la Constitution de son pays.

http://www.letogolais.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes