dimanche, 16 juin 2019
 

Algérie : Les enseignants contractuels en lutte pour la titularisation

Le 20 mars, 500 enseignants contractuels ont commencé un sit-in permanent devant le palais présidentiel à Alger pour exiger leur titularisation. Ils sont maintenus dans la précarité depuis des années, plus de treize ans pour nombre d’entre eux. Leurs salaires sont misérables et souvent payés avec beaucoup de retard. En 2008 déjà, une quarantaine de contractuels avaient entamé une grève de la faim pendant près de 40 jours et avaient obtenu quelques avancées. L’Algérie compte près de 20 000 enseignants contractuels, faisant de la précarité une règle dans l’Éducation nationale.

Cette mobilisation exemplaire, comme celles des salariés de la fonction publique, de l’industrie et du secteur pétrolier, ou des chômeurs et des étudiants, qui se multiplient ces derniers mois, est à nouveau l’objet de la répression orchestrée par le gouvernement, par ses forces de police ou par des moyens plus sournois. Ainsi, le 19 mars, lors d’une réunion de la Coordination des enseignants contractuels et du Comité national pour la défense des droits des chômeurs dans la Maison des syndicats autonomes, qui soutiennent activement leurs mobilisations, la police a orchestré des agressions des membres de la coordination par des jeunes du quartier.

Chaque jour de leur sit-in, ils ont subit des violences policières. Outre les arrestations nombreuses, les forces de police ont tabassé indistinctement certains d’entre eux. C’est un combat contre la précarité, et pour le droit aussi. Le CISA soutient les revendications des enseignants contractuels et de tous les travailleurs et chômeurs en lutte pour leurs droits en Algérie. Le CISA dénonce le harcèlement policier qu’ils subissent malgré la levée de l’état d’urgence et constate qu’une fois de plus, le pouvoir ne tient pas ses engagements arrachés lors des mobilisations précédentes et bafoue les droits d’expression et de manifestation des citoyens algériens.

La lutte a payé : le ministère de la fonction publique a annoncé la titularisation de tous les contractuels qui ont les diplômes dans leur matière, ce qui correspond à près de 70% d’entre elles/eux.

Source : www.cisa-solidaritesyndicats...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes