samedi, 19 août 2017
 

Deuxième jour de grève des cheminots en Algérie

La grève des conducteurs de trains se poursuivait lundi à Alger sans toutefois, veiller à assurer le service minimum au niveau de l’ensemble des gares aux alentours de la capitale, a constaté l’APS.

Les usagers des différentes lignes d’Alger et environs ont été contraints d’opter pour d’autres moyens de transport terrestre à la place des trains dont les conducteurs ont enclenché une grève depuis dimanche matin pour réclamer l’amélioration de la situation professionnelle sans toutefois, assurer le service minimum comme stipule la loi en pareil cas.

Selon des sources proches de la Fédération nationale des cheminots (FNC), les revendications se résument en l’augmentation de la prime de travail de nuit, l’indemnisation des week-end et jours de fête, l’augmentation de la prime de surveillance de nuit et enfin le repositionnement dans l’échelle professionnelle.

Source : El Watan

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes