jeudi, 23 novembre 2017
 

Egypte : Le frère de Maikel Nabil Sanad sous pression pour avoir soutenu le blogueur, prochainement rejugé en appel

English version below

Reporters sans frontières dénonce les tentatives d’intimidation à l’égard de Mark Sanad, qui déclare avoir reçu des menaces d’emprisonnement pour son soutien public à son frère, le blogueur égyptien Maikel Nabil Sanad. L’organisation réitère sa demande de libération du net-citoyen dans les plus brefs délais, et appelle les autorités à renoncer aux méthodes d’intimidation, dignes de l’ère Moubarak.

"On a menacé de m’emprisonner si je ne me taisais pas et si je n’arrêtais pas de défendre mon frère. Qu’ils m’emprisonnent ! Cela ne me fait pas peur", a-t-il déclaré. Les autorités auraient également caché de la drogue dans le sac de Mark Sanad, dans l’espoir de l’inculper pour traffic de drogue.

Le 20 septembre 2011, Mark Sanad a pu rendre visite à son frère. Selon lui, son état de santé se dégrade rapidement. Il aurait déjà perdu plus de 12 kilos et refuserait de se rendre à l’hôpital de la prison. Il craint que Maikel Nabil Sanad ne tienne pas jusqu’à son nouveau procès en appel, prévu le 4 octobre prochain.

Le 19 septembre dernier, une marche pacifique a eu lieu, au départ de la place Tahrir, pour demander la libération de Maikel Nabil Sanad et la fin des procès de civils en cour martiale.

Nabil Sanad, le père de Maikel Nabil Sanad, a déjà adressé sept lettres au Conseil suprême des forces armées afin de demander la libération de son fils. Il n’a, jusqu’à présent, reçu aucune réponse. Nabil Sanad a affirmé que si le blogueur venait à mourir en détention, il poursuivrait les autorités égyptiennes devant la Cour internationale de justice. Reporters sans frontières encourage la famille dans cette démarche.

Pour tout renseignement complémentaire : Reporters sans frontières 47, rue Vivienne 75002 Paris France rsf (@) rsf.org tél : +33 1 44 83 84 84 téléc : +33 1 45 23 11 51 http://www.rsf.org

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

Jailed blogger’s brother harassed for supporting him SOURCE : Reporters Without Borders

(RSF/IFEX) - Reporters Without Borders condemns attempts to intimidate detained blogger Maikel Nabil Sanad’s brother, Mark Sanad, who says he has been threatened with imprisonment because of his public support for Maikel.

The press freedom organization reiterates its call for the detained netizen’s immediate release and urges the authorities to renounce the use of intimidatory methods worthy of the Mubarak era.

After visiting his brother in prison on 20 September, Mark Sanad said : "I was threatened with being detained if I did not keep quiet and stop defending my brother. I will not stop. Let them detain me. I have no problem with that." The authorities also allegedly hid drugs in his bag with the apparent aim of charging him with drug trafficking.

Mark Sanad said that his brother’s health is worsening, that he has already lost more than 12 kilos after going on hunger strike, and that he is refusing to go to the prison infirmary. Mark added that he feared his brother would not hold out until his appeal, which is due to be heard on 4 October.

A peaceful march was staged on 19 September to demand Maikel Nabil Sanad’s release and an end to trials of civilians before military courts. The march started at Cairo’s Tahrir Square.

The blogger’s father, Nabil Sanad, has received no reply to the seven letters he has so far sent to the Supreme Council of the Armed Forces to request his son’s release. He says he will take the Egyptian authorities before the International Court of Justice if his son dies in detention. Reporters Without Borders would encourage such an initiative.

For more information : Reporters Without Borders 47, rue Vivienne 75002 Paris France rsf (@) rsf.org Phone : +33 1 44 83 84 84 Fax : +33 1 45 23 11 51 http://www.rsf.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes