jeudi, 18 janvier 2018
 

Maroc. La quête désespérée d’un panier d’aliments : 15 morts

Stupeur générale à Sidi Boulaâlam, petit bourg à une soixantaine de kilomètres d’Essaouira [ville portuaire, chef-lieu de la province d’Essaouira, au sein de la région de Marrakech-Safi, ville de quelque 80’000 habitants, « perle du tourisme »]. Ici, la (...)

En savoir plus »
 

Maroc : Pour une solidarité internationale avec le Hirak (« mouvement ») rifain

La mobilisation populaire au Rif a maintenant un an d’existence. La lutte menée visait, entre autres, à défendre le droit à la santé, l’éducation, des emplois, un désenclavement de la région, l’arrêt de la corruption, la levée de la militarisation en (...)

En savoir plus »
 

Maroc - Le mouvement (hirak) du Rif : une victoire du peuple face à la répression de l’État

Continuons la lutte jusqu’à la satisfaction des revendications légitimes du Hirak et la libération immédiate des détenus politiques Le jour anniversaire de la célèbre bataille d’Anoual, lors de laquelle, en 1921, les Rifains, conduits par Abdelkrim Al (...)

En savoir plus »
 

Maroc/Sahara occidental : Les allégations de torture assombrissent le procès des accusés sahraouis

Les autorités judiciaires marocaines devraient veiller à ce que les jugements attendus dans le cadre d’un procès collectif ne se fondent pas sur des aveux ou des déclarations impliquant d’autres accusés extorqués sous la torture ou les mauvais (...)

En savoir plus »
 

Jamais le Rif ne retrouvera la paix tant que nos revendications ne seront pas satisfaites

Le 7 juillet 2017, en début de soirée, suite à l’appel lancé sur les réseaux sociaux, près de 300 femmes se sont mobilisées, place Maréchal, à Casablanca, pour demander la libération des détenus politiques du Hirak. « Debout contre l’emprisonnement (...)

En savoir plus »
 

« les responsables du désastre devraient occuper ma place »

Selon la rédaction de Le Desk et d’autres sources, le nombre de personnes placées en détention préventive suite aux « événements d’Al Hoceïma » a atteint 176, a annoncé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société (...)

En savoir plus »
 

Maroc : Faisons réintégrer les grévistes aux conserveries Doha..

Plus de 500 travailleurs chez DOHA – dont une majorité de femmes – dans la ville marocaine d’Agadir sont en grève depuis mars 2015. DOHA produit du poisson en conserve et d’autres produits de la mer, exportés dans le monde entier. Depuis 2014, la (...)

En savoir plus »
 

Maroc : Vers une nouvelle vague révolutionnaire ? Les ingrédients d’une crise politique majeure s’accumulent

De la journée du 18 Mai à la manifestation nationale du 11 juin, la situation sociale et politique est marquée par l’accélération des contradictions. Le pouvoir est réellement mis en difficulté et les ingrédients d’une crise politique majeure (...)

En savoir plus »
 

Maroc : Quelques éléments de la situation politique

Le Maroc est de plus en plus assujetti aux politiques impérialistes de l’Union européenne et des États-Unis et leurs institutions mondiales telles que la Banque mondiale (BM), le Fonds monétaire international (FMI) et l’Organisation mondiale du (...)

En savoir plus »
 

Maroc : Zones franches

Libéralisation de l’économie et des conditions de travail. Du nord au sud du Maroc, nous vivons une conquête « coloniale » d’un genre nouveau par le pouvoir du capital-financier-supra-national-international pour s’approprier ce qui ne l’a pas encore (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes