mercredi, 22 novembre 2017
 

Maroc : Hommage au petit Aylan à Rabat

Une trentaine de personnes se sont allongées lundi, le visage contre le sable de la plage de Rabat au Maroc, pour rendre hommage à Aylan Kurdi, cet enfant syrien dont la photo du corps sans vie est devenue le symbole du drame des migrants en Méditerranée.

Vêtues d’un tee-shirt rouge comme le garçonnet, et pour certaines d’un bermuda bleu, elles ont imité la position dans laquelle le corps de l’enfant a été retrouvé par la police turque, échoué sur une plage, et sont restées figées ainsi pendant environ vingt minutes, a constaté un journaliste de l’AFP.

« J’ai mal pour cette humanité et je me dis qu’en tant qu’artiste mon devoir est de réagir et de venir ici avec mes collègues pour dire qu’un petit geste peut valoir beaucoup », a expliqué l’actrice marocaine Latifa Ahrar, une des organisatrices de ce rassemblement.

« Nous sommes là pour dire que la Méditerranée doit rester un espace de partage et d’échanges et non pas une barrière (qui se dresse) devant ceux qui sont victimes des dictatures, des guerres civiles et du terrorisme », a indiqué Rachid el-Belghiti, un journaliste participant à l’opération.

Source : Le Journal de Montréal

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes