mercredi, 23 janvier 2019
 

Maroc : Pour une campagne internationale exigeant la liberation de Mohamed GHALOUT

Malgré les tortures physiques et psychologiques que j’ai subi pendant quatre jours depuis mon arrestation le 18 mai, le maintien de mon isolement dans les caves de la répression et la surveillance à outrance de tous mes faits et gestes par l’administration pénitentiaire, je reste fort de mes convictions , convaincu de leurs légitimités d’autant plus que les conditions qui me sont imposées ne méritent en aucun cas d’être qualifiées de humaines, et je suis prêt plutôt à me sacrifier pour elles que de faire acte d’obéissance à la volonté des bourreaux.. »

Mohamed ghalout est un militant de 26 ans de l’Union Nationale des etudiants Marocains.Il a partcipé à de nombreuses luttes contre les projets de privatisation de l’enseignement public. Il a egalemnt, après les vagues de repression en 2009 visant les luttes étudiantes, contribuer à fonder les comités de solidarité avec les prisonniers politiques dans plusieurs villes loin de se confiner à l’enceinte universitaire , Il a su s’ouvrir sur les préoccupations et les luttes des masses populaires.Il a ainsi contribué à de nombreuses luttes, celles de l’accés aux services de bases et l’amelioration des conditions de vie des habitants des quartiers populaires, ou au cours des mobilisations et occupations des paysans sans terres expropriés par la maffia foncière.

Son engagement lui a prévalu une tentative d’assassinat par des milices. Il s’est égalment engager avec ses camarades etudiants dans la dynamique du mouvement du 20 Fevrier, défendant en son sein une orientation radicalment indépendante des courants liberaux et récationnaires et visant à s’appuyer en premier lieu sur la participation directe des classes populaires, au travers de leurs propres comités d’action, dans le processus du changement.

Le 17 et 18 Mai en raison des pluies torrentielles détruisant les habitations, il a contribué à des manifestations populaires contre la lenteur des secours et les tergiverstaions des autorités à apporter une aide immediate. C’est au cours de ces manifestations fortement reprimées qu’il a été arreté avec quarantes militants étudiants solidaire set sa camarde fatima zahra Meklaoui. Après trois jours de torture , celle-ci a été libérée mais Mohamed reste toujours dans les geoles du pouvoir.et devrait étre jugé le 16 juin.Mohamed ou « Harmomou » comme l’appelle ses camardes dans la lutte des exploités est un militant revolutionnaire profondement engagé dans les luttes des exploités et n’a cessé, avec ses camarades, depuis le début des soulevements des peuples de la region à mener avec courage et perseverance une lutte conséquente pour la fin de la tyrannie.

Un appel est lancé à toute la jeunesse engagée et revolutionnaire pour qu’elle exige sa liberation immediate et inconditionnelle.

Email :lajnatalmo3ta9al@gmail.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes