lundi, 25 mars 2019
 

Dégradation de la santé des prisonniers politiques sahraouis

Le département de la prison locale de Salé a procédé lundi 3 juin 2013 vers 9h00 du matin, au transfert du prisonnier politique sahraoui et membre du comité de dialogue de Gdeim Izik, Daf Daich, condamné à 25 ans de prison, à l’hôpital Zayed situé á la capitale marocaine Rabat. Son transfert s’est réalisé sous haute sécurité, afin de passer les tests médicaux au niveau des yeux et de l’oreille droite après la détérioration de son état de santé en raison de la négligence médicale et de l’indifférence de l’administration de la prison, et nous faisons remarquer que l’Etat marocain viole les droits des prisonniers politiques sahraouis depuis le début de leur arrestation à la gendarmerie de la ville occupée de Laâyoune. Mr.Daich avait été diagnostiqué, lors de la visite médicale, une inflammation aigüe au niveau des yeux, alors que les résultats qui ont été réalisés au niveau de l’oreille, ont été réservés sans aucune explication qui le justifie. Et il est à remarquer que le prisonnier politique avait été soumis à un examen médical à l’hôpital Souissi à Rabat, le 22 avril 2013, auquel fut constatée la destruction complète de la membrane interne de l’oreille droite du prisonnier en lui causant par conséquence un déficit auditif.

Dans un autre acte similaire, le prisonnier politique sahraoui et membre du comité de la Gdeim Izik, Zaoui Hussein, condamné à 25 ans, a souffert hier soir vers 1h00 du soir un évanouissement et a été transporté à la clinique de la prison pour faire des tests médicaux. La situation sanitaire des prisonniers politiques sahraouis, groupe de Gdeim Izik, est de plus en plus en détérioration, en raison des violations des droits humains subi depuis leur première arrestation au poste de police et de gendarmerie de la ville occupée Laâyoune et ensuite aux prisons de Salé 1 et 2 près de la capitale marocaine Rabat.

Comité de familles des prisonniers politiques sahraouis

Groupe Gdeim Izik

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes