jeudi, 19 octobre 2017
 

Avancée historique pour le droit des femmes tunisiennes

La FTCR se félicite des mesures annoncées par le président de la République tunisienne M Béji Caïd Essebsi concernant l’abolition de la circulaire du 5 novembre 1973 qui interdit à une femme tunisienne d’épouser un non-musulman. M Caïd Essebssi a (...)

En savoir plus »
 

Tunisie : De Victimes à Accusé(e)s

L’accusation d’outrage à fonctionnaire utilisée comme représailles contre les citoyen(ne)s Les Tunisiens et Tunisiennes qui portent plainte contre la police pour ses agissements s’exposent à des représailles et peuvent se retrouver accusés d’outrage (...)

En savoir plus »
 

NON A L’ACCORD TUNISO-ALLEMAND ORGANISANT LES EXPULSIONS MASSIVES DE MIGRANTS TUNISIENS.

Selon des déclarations officielles reprises par les médias, le Président de la République Tunisienne et la chancelière allemande ont annoncé la signature d’un accord tuniso-allemand prévoyant l’expulsion de 1500 migrants tunisiens prétendus en situation (...)

En savoir plus »
 

Les Mouvements sociaux en Tunisie, 6 ans après la Révolution

Le Comité pour le respect des libertés des droits de l’homme en Tunisie (CRLDHT), le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID), – l’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne (...)

En savoir plus »
 

"Tunisie : six ans après la Révolution, les mouvements sociaux se multiplient"

Le Comité pour le respect des libertés des droits de l’homme en Tunisie (CRLDHT), le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID), - l’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne (...)

En savoir plus »
 

Tunisie : Le parlement devrait amender le projet de loi sur les stupéfiants Il faut supprimer les peines de prison pour les simples utilisateurs

Le parlement tunisien devrait amender le projet de loi sur les stupéfiants qui lui a été présenté, afin d’en renforcer les dispositions en matière de droits humains, ont déclaré aujourd’hui Human Rights Watch, Avocats sans Frontières et la Ligue (...)

En savoir plus »
 

Tunisie : six ans après le 14 janvier 2011, la révolte gronde dans les régions déshéritées de l’intérieur du pays

A partir de ce mardi 3 janvier 2017, des mouvements de protestation seront organisés dans toutes les régions et tous les secteurs, a annoncé hier la coordination des mouvements sociaux dans un communiqué. La forme et la date de chaque protestation (...)

En savoir plus »
 

Pour l’abolition de l’article 227 bis du code pénal tunisien

Appel aux différents acteurs de la société civile d’Afrique, du Maghreb et du monde arabe pour l’abolition de l’article 227 bis du code pénal tunisien Il y a quelques semaines en Tunisie, une enfant âgée, à peine de 13 ans, a été violée par un homme (...)

En savoir plus »
 

La Commune de Jemna (Tunisie)

Intervention du président de l’association de Jemna, lors de la réunion publique de soutien du 6 décembre 2016 à Paris. Permettez-moi d’emprunter un titre employé par le DrAyman Hussein, en parlant de l’expérience de Jemna : « la Commune de Jemna ». (...)

En savoir plus »
 

Fathi Chamki : la Tunisie est dans la crise jusqu’au cou

Il a fallu 6 ans, 7 gouvernements et un pays en ruine, pour que les assassins économiques finissent par cracher le morceau : la Tunisie est dans la crise jusqu’au cou ! A défaut d’arguments, un tant soit peu rassurants pour des tunisiens laminés et (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes