mardi, 19 novembre 2019
 

La page de Amnesty International

Afrique du Sud. Le système d’asile défaillant exacerbe la xénophobie

Malgré son solide cadre légal en matière de droits des réfugiés et des demandeurs d’asile, le système de gestion de l’asile en Afrique du Sud est défaillant, laissant des centaines de milliers de demandeurs sans papiers adéquats et exacerbant la xénophobie dans le pays, selon un rapport intitulé Living in Limbo : Rights of Asylum Seekers Denied, publié par Amnesty International Afrique du Sud le 29 octobre 2019. « Le système actuel de gestion de l’asile ne satisfait personne. En faisant perdurer un (...)

En savoir plus »
 

Des défenseurs des droits humains marocains ciblés par un logiciel espion malveillant de l’entreprise israélienne NSO

Deux défenseurs des droits humains marocains de premier plan ont été pris pour cible à l’aide de technologies de surveillance développées par la compagnie israélienne NSO Group, révèle un nouveau rapport rendu public ce jeudi 10 octobre par Amnesty Tech. Maati Monjib, universitaire et militant pour les droits humains, et Abdessadak El Bouchattaoui, avocat spécialiste des droits humains qui a assuré la défense de plusieurs manifestants du mouvement pour la justice sociale du Hirak, dans la région du (...)

En savoir plus »
 

RDC. La condamnation par la CPI de Bosco Ntaganda rend enfin justice aux victimes de crimes atroces

En réaction à la condamnation le 8 juillet 2019 par la Cour pénale internationale (CPI) de Bosco Ntaganda, ancien leader d’un groupe rebelle en République démocratique du Congo (RDC) pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, Joan Nyanyuki, directrice pour l’Afrique de l’Est à Amnesty International, a salué cette décision en ces termes : « Nous ne pouvons qu’espérer que le jugement rendu aujourd’hui apporte un peu de consolation aux personnes touchées par les crimes atroces perpétrés par Bosco (...)

En savoir plus »