jeudi, 21 mars 2019
 

La page de Amnesty International

MOZAMBIQUE. UN JOURNALISTE EN DÉTENTION PRIVÉ DES VISITES DE SA FAMILLE

Le 24 janvier, le journaliste Amade Abubacar a été transféré de la prison du district de Macomia à la prison de Mieze, dans le district de Pemba, dont le chef-lieu est la capitale de la province de Cabo Delgado. Depuis lors, les autorités pénitentiaires le privent des visites de sa famille. Le 25 janvier, il a été autorisé à recevoir la visite, sous surveillance, de membres d’une commission du barreau mozambicain et de son avocat. Au cours de cette visite, il a dit avoir été soumis à des mauvais (...)

En savoir plus »
 

Soudan. Les autorités doivent cesser de harceler, d’intimider et de censurer les journalistes

Cette année, les autorités soudanaises se sont montrées implacables dans leur volonté de réduire au silence les médias indépendants, arrêtant et harcelant les journalistes et censurant les médias audiovisuels et la presse écrite, a déclaré Amnesty International le 2 novembre 2018. Elle a recensé au moins 15 arrestations et détentions de journalistes entre les mois de janvier et d’octobre, aux mains du Service national de la sûreté et du renseignement (NISS). En outre, l’ensemble des tirages de 10 (...)

En savoir plus »
 

Burkina Faso. Il est urgent de protéger les filles contre les MFG et le mariage forcé

•48 filles ont eu des complications médicales liées aux MGF le mois dernier • Plus de la moitié des filles se marient avant 18 ans La situation des 48 filles qui ont eu des complications médicales à la suite de mutilations génitales féminines (MGF) au Burkina Faso soulève l’urgence d’une meilleure protection du droit à la santé sexuelle et reproductive dans le pays, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Alors que la communauté internationale célèbre ce 11 octobre la Journée internationale de la (...)

En savoir plus »