mardi, 20 février 2018
 

La page de Amnesty International

Togo : les autorités doivent mettre fin au harcèlement judiciaire contre les militants pro-démocratie et les défenseur-ses des droits humains

Alors que le dialogue politique entre l’opposition et le gouvernement du Togo s’ouvre, les autorités togolaises doivent cesser de harceler les militants pro-démocratie et les défenseur-ses des droits humains dans le cadre des vastes manifestations qui se déroulent à travers le pays, ont déclaré aujourd’hui Africans Rising, Amnesty International et Front Line Defenders. Les organisations condamnent fermement le maintien en détention des membres du Mouvement Nubueke, qui seront jugés entre autres pour (...)

En savoir plus »
 

Côte d’Ivoire. Après la publication du rapport de l’ONU, les habitants touchés par le déversement de déchets toxiques ont besoin de réponses

Onze ans après le déversement de 540 000 litres de déchets toxiques autour d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, les victimes demeurent dans le flou quant aux éventuelles conséquences à long terme sur leur santé, a déclaré Amnesty International le 30 janvier 2018, après la publication du rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), attendu de longue date. Plus de 100 000 personnes ont demandé des soins médicaux, après qu’une société locale engagée par Trafigura, (...)

En savoir plus »
 

Madagascar : Condamné pour sa défense de la forêt, justice pour Clovis

Clovis Razafimalala lutte contre le trafic de bois de rose qui sévit sur l’île de Madagascar. Son engagement a valu à ce père de deux jeunes enfants des menaces de mort et sa maison a été incendiée en 2009. Le commerce du bois de rose est soumis à un embargo international. Mais un juteux marché noir, principalement à destination de la Chine, rapporte des milliards de dollars. De son côté, l’État malgache en pleine déliquescence s’avère incapable de lutter contre les trafiquants et envoie au contraire des (...)

En savoir plus »