vendredi, 6 décembre 2019
 

La page de Dominique Lerouge

Tunisie : «  La jeunesse révoltée et les classes laborieuses ne vont pas s’arrêter au milieu du chemin  »

Questions à Fathi Chamkhi, dirigeant du Front populaire, député et animateur de RAID (ATTAC et CADTM en Tunisie). Quelles sont les raisons immédiates des mobilisations  ? Un nouvel embrasement social a commencé le 8 janvier et les jours suivants. Il s’agit d’une réponse aux mesures contenues dans la loi de finances 2018. Celles-ci touchent en effet de plein fouet les classes populaires. On y trouve notamment  : des recettes fiscales supplémentaires espérées de 1 282 millions de dinars (MD) |1|, (...)

En savoir plus »
 

« Ce n’est pas au peuple tunisien de payer…

Lundi 8 janvier, a commencé en Tunisie une vague de mobilisations contre la cherté de la vie, et plus largement le durcissement de la politique d’austérité suite au vote de la loi de finances 2018. Une explosion de colère En Tunisie, le mois de janvier est souvent propice aux mobilisations, et cela d’autant plus depuis un certain janvier 2011. Mais cette fois-ci, elles ont touché simultanément la plus grande partie du territoire, les zones déshéritées de l’intérieur comme les villes de la côte. (...)

En savoir plus »
 

Egypte  : Qu’est devenue la révolution de 2011  ?

Le processus de retour au régime en place avant 2011 a franchi un pas décisif avec le coup d’Etat des militaires du 3 juillet 2013, qui a renversé le premier président civil élu, Mohamed Morsi. Le général Al-Sissi a rapidement entamé la restauration de l’ancien régime par une répression sans précédent et une offensive néolibérale d’ampleur. Mais si la contre-révolution a gagné cette bataille, l’avenir de la révolution se joue sur le long terme. Processus révolutionnaire et contre-révolution Le processus (...)

En savoir plus »