samedi, 23 février 2019
 

La page de Front Line Defenders

Un rapport révèle que les défenseurs du droit du travail en Égypte font face à la "pire répression depuis des décennies"

Selon un nouveau rapport publié aujourd’hui à Paris par Front Line Defenders, les syndicalistes, les avocats experts en droit du travail et les ouvriers qui organisent des grèves en Égypte sont victimes de torture, de licenciements collectifs et de procès militaires. Ce rapport présente une enquête spéciale sur la détention et les procès militaires actuellement intentés contre 26 ouvriers civils d’Alexandria Shipyard, où l’entreprise française Naval Group (en majorité détenue par l’État français), est (...)

En savoir plus »
 

Togo : les autorités doivent mettre fin au harcèlement judiciaire contre les militants pro-démocratie et les défenseur-ses des droits humains

Alors que le dialogue politique entre l’opposition et le gouvernement du Togo s’ouvre, les autorités togolaises doivent cesser de harceler les militants pro-démocratie et les défenseur-ses des droits humains dans le cadre des vastes manifestations qui se déroulent à travers le pays, ont déclaré aujourd’hui Africans Rising, Amnesty International et Front Line Defenders. Les organisations condamnent fermement le maintien en détention des membres du Mouvement Nubueke, qui seront jugés entre autres pour (...)

En savoir plus »
 

Ouganda : Acharnement policier contre le défenseur des droits humains Justus Orishaba Bagamuhunda

Le 27 juillet 2015, le défenseur des droits humains M. Justus Orishaba Bagamuhunda s’est présenté pour la 5e fois au poste de police de Kabale, après avoir reçu une convocation le 9 juillet 2015 pour une violation présumée de la loi sur le travail. Il avait déjà été convoqué au poste de police les 10, 13, 16 et 20 juillet 2015, et il doit s’y rendre de nouveau le 3 août 2015. M. Justus Orishaba Bagamuhunda est directeur exécutif de la National Foundation for Democracy and Human Rights in Uganda (NAFODU) (...)

En savoir plus »