dimanche, 24 mars 2019
 

La page de Gisèle F

Succès encourageant pour l’édition 2010 de la Semaine Anticoloniale.

De jolies retombées médiatiques ont confirmé l’intérêt pour de cette 5ème édition. La censure du site sur le réseau internet de l’Assemblée Nationale, qui l’a bloqué au même titre que les sites pornographiques ou de rencontre, a ironiquement suscité le buzz autour de cette mobilisation. Diverses dans leur quotidienneté, les initiatives ont toutes su trouver leur public. Parmi elles : Le salon du livre anticolonial a salué l’oeuvre et la mémoire de Claude Liauzu , mort en 2007, en primant son ouvrage (...)

En savoir plus »
 

Tunisie : La Régente de Carthage

« La Régente de Carthage. Main Basse sur la Tunisie », de Nicolas Beau et Catherine Graciet, 2009. Le 1er octobre 2009 paraît aux Editions La Découverte un livre corrosif qui dérange profondément le régime de Ben Ali et surtout son épouse, Leïla Trabelsi. Cette enquête explosive, très documentée, est réalisée par deux journalistes de Bakchich, Nicolas Beau, directeur de la rédaction, ancienne plume du Canard Enchaîné, et Catherine Graciet. Preuve de l’agacement du pouvoir : dès l’annonce de sa sortie, (...)

En savoir plus »
 

Guerre contre la liberté d’expression en Tunisie et au

Alors que la télévision et la presse sont aux mains du pouvoir tunisien, ce dernier veut réduire au silence toutes les voix discordantes ou oppositionnelles. La dernière période de répression, si elle n’est pas exceptionnelle, a néanmoins été justifiée et revendiquée officiellement par la dictature. Ecroués : Taoufik Ben Brik et Zouhaïer Makhlouf, journalistes. Interpellée et poursuivie : la blogueuse Fatma Riahi. Agressés : les journalistes Mouazz Elbey et Slim Boukhdhir. Harcelés : les journalistes (...)

En savoir plus »