mardi, 26 mars 2019
 

La page de Joëlle G

Rwanda : Dans l’histoire, il est des massacres utiles... »

Jacques Morel publie « Au secours des assassins ». Cette somme à paraître à L’esprit frappeur/Izuba fait le point sur les responsabilités françaises dans la catastrophe de 1994. Qu’avez-vous appris après la Commission d’enquête citoyenne (CEC) sur le rôle de l’Etat français dans le génocide de 1994 ? La commission a d’abord été une occasion de rencontrer les personnes qui enquêtaient sur le génocide. C’est la seule fois que j’ai vu Colette Braeckman. J’ai appris deux choses essentielles. 1) La coopération (...)

En savoir plus »