mardi, 26 mars 2019
 

La page de Olivier Bonfond

Sénégal : Qui paie ses dettes s’appauvrit

Sauf pour les économistes et autres technocrates obnubilés par les taux de croissance du PIB, la situation du peuple sénégalais en particulier et des peuples africains en général demeure dramatique. Cette situation ne s’explique pas par une quelconque fainéantise ou désorganisation « naturelle » des peuples de ce continent, mais bien par une longue tradition de pillage, d’exploitation et d’oppression dans le cadre du système capitaliste. « Avant-hier », la domination par l’esclavage : pillage des (...)

En savoir plus »
 

Sénégal : Donner la priorité à l’organisation populaire

Binta Sarr, présidente de l’APROFES (Association pour la Promotion des Femmes Sénégalaises qui est une organisation membre du réseau international CADTM) répond à cinq questions sur la lutte féministe et la transformation sociale au Sénégal. Peux-tu dire quelques mots sur l’organisation APROFES et expliquer comment celle-ci est devenue membre du réseau CADTM international ? L’APROFES est née en 1987 de la prise de conscience par un groupe de jeunes femmes sénégalaises que l’échec des programmes de (...)

En savoir plus »