mercredi, 20 février 2019
 

La page de Paul Martial

RDC élections : les entourloupes de Kabila

Les élections en RDC viennent de se terminer sur la « victoire » de l’opposant Felix Tshisekedi. Cela n’annonce pas un changement. En effet, pour le président Kabila perdre les élections ne signifie pas perdre le pouvoir mais tout au plus le partager. Dès le début du processus électoral, Joseph Kabila aux affaires depuis 2001 a tenté maintes manœuvres pour conserver le pouvoir. Il n’a pas pu comme, beaucoup de ses pairs, modifier la Constitution pour postuler à un troisième mandat à cause notamment (...)

En savoir plus »
 

Cameroun  : une « élection » pour conforter l’autocrate Paul Biya

Retour sur une élection bidon, destinée à maintenir au pouvoir un autocrate responsable d’une des crises parmi les plus graves qu’ait connues le pays. À 85 ans et après pas loin de 36 ans de pouvoir, Paul Biya brigue un nouveau mandat  : le septième  ! Un président de la République à temps partiel, puisqu’il passe le plus clair de son temps dans les palaces suisses. Il n’aura pas dérogé à cette règle pour la campagne électorale, comptant certainement, pour masquer son absence, sur les affiches vantant «  la (...)

En savoir plus »
 

ALE Maroc-UE : conséquences et perspectives

1. L’économie du Maroc : une ouverture très libérale fortement insérée dans l’espace européen Dès l’indépendance formelle du Maroc, les classes dominantes ont choisi de renforcer l’insertion de notre pays dans l’économie mondiale et en particulier aux vastes et riches marchés européens. Suite à son adhésion en Mai 1987 au GATT (Traité de Marrakech) puis en Avril 1994 à l’OMC ; le Maroc a conclu en 1996 l’Accord de libre-échange avec l’UE qui est entré en vigueur le 1er Mars 2000. L’objectif était la création (...)

En savoir plus »