lundi, 24 septembre 2018
 

La page de Reporters sans frontières

Un journaliste guinéen illégalement détenu pour diffamation

Reporters sans frontières (RSF) dénonce une violation de la loi de presse guinéenne et demande la libération immédiate de Mamadou Saliou Diallo, emprisonné suite à une plainte du ministre de la Justice. Cela fait maintenant deux semaines que le fondateur de Nouvellesdeguinee.com Mamadou Saliou Diallo, se trouve derrière les barreaux. Accusé de “diffamation et calomnie” par le ministre de la Justice, Cheick Sako, le journaliste a été arrêté mardi 19 juin par la direction nationale de la police (...)

En savoir plus »
 

Le site le plus populaire de Tanzanie interdit de publication

Reporters sans frontières (RSF) demande aux autorités d’abroger la loi sur le contenu en ligne dont l’application oblige le Jamii Forums, l’un des sites les plus populaires du pays, à ne plus publier d’informations sous peine de poursuites criminelles. L’Autorité de régulation et de communication tanzanienne (TCRA) a interdit toute publication aux sites et blogs qui ne se sont pas conformés à la loi sur le contenu en ligne adoptée en mars dernier à compter du lundi 11 juin. Depuis 24 heures, cela a (...)

En savoir plus »
 

​Nouvelle loi sur la diffamation au Kenya : les journalistes encourent désormais 10 ans de prison​

Au Kenya, la diffusion de fausses nouvelles et la diffamation sur le net sont désormais passibles de lourdes de peines de prison après la promulgation d’une nouvelle loi par le président. Reporters sans frontières (RSF) dénonce des peines disproportionnées qui menacent la liberté de la presse. 42 000€ d’amende et dix ans de prison, c’est la peine maximum à laquelle seront désormais exposés les journalistes en cas de diffamation en ligne. Ces nouvelles sanctions font partie du nouveau Computer and (...)

En savoir plus »