jeudi, 24 mai 2018
 

La page de Reporters sans frontières

​Nouvelle loi sur la diffamation au Kenya : les journalistes encourent désormais 10 ans de prison​

Au Kenya, la diffusion de fausses nouvelles et la diffamation sur le net sont désormais passibles de lourdes de peines de prison après la promulgation d’une nouvelle loi par le président. Reporters sans frontières (RSF) dénonce des peines disproportionnées qui menacent la liberté de la presse. 42 000€ d’amende et dix ans de prison, c’est la peine maximum à laquelle seront désormais exposés les journalistes en cas de diffamation en ligne. Ces nouvelles sanctions font partie du nouveau Computer and (...)

En savoir plus »
 

Tanzanie : RSF dénonce une loi assassine pour la blogosphère

La Tanzanie vient d’adopter une loi qui intensifie le contrôle des publications sur la toile, notamment par l’enregistrement obligatoire auprès de l’organe de régulation des médias moyennant une somme exorbitante. Reporters sans frontières (RSF) dénonce ce nouveau coup porté à la presse en ligne dans le pays. Le ministère de l’Information a définitivement adopté le 13 mars 2018 une loi votée six mois auparavant par l’Assemblée qui donne à l’organe de régulation des communications en Tanzanie (TCRA) le (...)

En savoir plus »
 

Nouvelle coupure des réseaux sociaux au Tchad

Le réseau internet, et notamment l’accès aux applications WhatsApp et Facebook, est fortement perturbé depuis plus de deux semaines au Tchad. Reporters sans frontières (RSF) demande aux autorités tchadiennes de mettre fin à cette nouvelle censure en ligne. Depuis le 28 mars, l’accès à Facebook et à l’application Whatsapp est fortement restreint au Tchad. Le réseau internet a commencé à dysfonctionner à l’issue d’un forum sur la réforme des institutions, qui avait été boycotté par l’opposition. Les (...)

En savoir plus »