mardi, 19 mars 2019
 

La page de Sherpa

Djibouti : Bien mal acquis

Sherpa et le Collectif européen de la diaspora djiboutienne (CEDD) ont déposé une plainte le 16 octobre 2018 pour abus de biens sociaux, détournement de fonds publics, abus de confiance et corruption d’agents publics étrangers contre des membres de l’entourage du président de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, au pouvoir depuis dix-neuf ans. Sherpa est à l’origine des trois premières plaintes déposées dès 2007 dans les affaires dites des « biens mal acquis » qui portent sur des soupçons de recels de (...)

En savoir plus »
 

Affaire Uramin : l’enquête piétine, les citoyens payent la facture

En 2007, Areva rachète Uramin, entreprise de taille modeste, réalisant de l’exploration de mines d’uranium et détenant des licences d’exploitation en Afrique du Sud, Namibie et République centrafricaine. Ce rachat lui a couté la bagatelle de 2,5 milliard de dollars (1,8 milliards d’euros) quand « tous les experts évaluaient Uramin au maximum entre 600 et 800 millions d’euros ». Aujourd’hui, Areva est sur la sellette, avec une perte nette estimée à 4,9 milliards d’euros. Étrangement, malgré l’ouverture (...)

En savoir plus »
 

Sherpa soutient la société civile nigérienne pour la renégociation de la convention d’exploitation d’uranium entre le Niger et le groupe Areva

Suite aux alertes lancées par les associations locales nigériennes en 2003 et au constat de nombreuses violations en matière de sécurité des travailleurs, Sherpa, Médecins du Monde et la CRIIRAD annoncent leur intention de déposer plainte contre le groupe Areva. Sherpa et ses partenaires acceptent par la suite une proposition de négociation d’Areva donnant lieu en juin 2009 à la signature de deux accords portant sur la création d’observatoires de la santé dans les pays d’implantations du groupe ainsi (...)

En savoir plus »