vendredi, 21 juillet 2017
 

Qui est responsable du sous-développement de l’Afrique : les femmes africaines ou le G20 ?

Emmanuel Macron a déclaré lors du G20 qu’une partie des problèmes de l’Afrique provenait du taux de fécondité de certains pays. Mais c’est renverser l’ordre des causes, comme l’expliquent Nicolas Sersiron et Anouk Renaud, du CADTM. Lors du G20 des 7 et 8 (...)

En savoir plus »
 

Africa can feed the world

Can African farmers feed the world ? The answer is “yes” but only if … As far as leading African agronomists are concerned, Africa is playing a desperate game of catch-up, according to the technical body of the African Union. Africa is home to (...)

En savoir plus »
 

Cinq questions pour comprendre la législation belge anti-fonds vautours

La législation belge s’oppose aux manœuvres des fonds procéduriers qui cherchent à détourner des pays du Sud mais aussi du Nord des fonds indispensables à leur développement. Cette avancée législative, une première mondiale de par son envergure qui (...)

En savoir plus »
 

Macron : le racisme tranquille

Interrogé par le journaliste ivoirien Philippe Kouhoun d’Afrikipresse sur l’enveloppe que les pays du G20 pourraient consacrer au développement de l’Afrique, Emmanuel Macron a expliqué que, selon lui, l’un des défis du continent était « civilisationnel (...)

En savoir plus »
 

ALTERNATIVES SUD ONG : DÉPOLITISATION DE LA RÉSISTANCE AU NÉOLIBÉRALISME ?

Si l’« ONGisation », à savoir l’instauration de la configuration ONG comme vecteur privilégié de l’action collective pour le développement, interpelle, les facteurs de dépolitisation des discours et des pratiques de ces acteurs non gouvernementaux (...)

En savoir plus »
 

Les politiciens français et leur obsession sur la « natalité en Afrique »

Lors du sommet du G20, qui se tenait ce week-end à Hambourg, Macron s’est étendu sur la situation économique en Afrique, traitant à sa manière problèmes et solutions. Bilan : paternalisme, condescendance et déni de la politique impérialiste de la France (...)

En savoir plus »
 

The Bleeding of Africa

“We find that the countries of Africa are collectively net creditors to the rest of the world, to the tune of $41.3 billion in 2015,” explain authors of the report, titled How the World Profits from Africa’s Wealth. “There’s such a powerful (...)

En savoir plus »
 

VENTE DE MATÉRIEL DE SURVEILLANCE A DES RÉGIMES AUTORITAIRES : L’IMPUNITÉ DOIT CESSER !

Championne française de la surveillance, l’entreprise Amesys se retrouve au cœur d’un nouveau scandale. Elle fournit, depuis mars 2014 et avec la « bénédiction » des autorités françaises compétentes, un système de surveillance électronique au régime (...)

En savoir plus »
 

Comment, au nom du climat, la France cherche à imposer ses intérêts et ses entreprises à l’Afrique

Ce devait être un projet pour les Africains et par les Africains. L’« Initiative africaine pour les énergies renouvelables » (IAER) fait partie de ces quelques belles idées annoncées au moment de la COP21 à Paris. Ce programme devait être doté de 10 (...)

En savoir plus »
 

Afrique : Permettre à toutes les filles d’accéder à l’éducation Il faut mettre fin à l’exclusion des élèves mariées ou enceintes

Dans de nombreux pays du continent africain, des millions d’adolescentes enceintes et mariées se voient refuser l’accès à l’éducation à cause de politiques et de pratiques discriminatoires, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui, à l’occasion de la (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes