samedi, 25 novembre 2017
 

… 50 ans « d’indépendance » des pays africains ?… Qui trompe qui ? Pour qui nous prennent-ils ?

L’Etat français a de plus en plus de mal à dissimuler la réalité d’avoir usurpé l’indépendance des pays africains et d’y mener des activités prédatrices, en particulier dans les anciennes colonies.

Dans une ultime ruse, il vient d’inventer un évènement insolite pour le 14 juillet 2010 à Paris : la commémoration festive de 50 ans « d’indépendance ».

C’est ainsi que, invités par le gouvernement de Nicolas Sarkozy, les bras armés africains mis en place localement pour maintenir l’étau sur les peuples vont défiler et festoyer à Paris ce 14 juillet.

Non pas pour les 50 ans d’une prétendue indépendance, mais, bien évidemment, pour 50 ans de services rendus à l’Etat français dans cette politique de prédation et de maintien du continent dans la dépendance et la misère.

Plus qu’une invitation, il s’agit aussi, manifestement, d’une convocation de ces gardiens locaux du néocolonialisme à venir renouveler leur allégeance à l’Etat français pour la reconduite de cette politique les 50 prochaines années.

Nous, diaspora africaine engagée pour une Afrique souveraine et démocratique, donnons – nous rendez-vous :

Samedi 10 juillet 2010 à 14h30

Pour marquer tous ensemble notre refus de l’imposture

par une Grande Marche contre 50 ans de néocolonialisme français en Afrique.

De la place de la Nation au cimetière du Père Lachaise

où aura lieu une cérémonie d’inhumation de la pieuvre « françafricaine ».

Afriques en lutte soutient cette initiative

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes