samedi, 23 septembre 2017
 

Déclaration du Parti SADI suite au décès du Président Hugo Chavez Frias.

http://www.partisadi.net/2013/03/declaration-du-parti-sadi-suite-au-deces-du-president-hugo-chavez-frias/

Le Parti Solidarité Africaine pour la démocratie et l’Indépendance a appris avec une profonde tristesse le décès, mardi 5 mars 2013, du Président Hugo Chavez Frias, Président de la République bolivarienne du Venezuela, dirigeant historique de la révolution vénézuélienne et farouche partisan de l’unité des peuples d’Amérique Latine, des Caraïbes et d’Afrique. Le Parti SADI garde du Président Hugo Chavez Frias, l’image d’un homme d’Etat obstiné qui a mené durant plusieurs années un effort historique gigantesque pour construire un Etat Démocratique et Social, de Droit et de Justice, faire naître ce qui est nouveau, juste et humain conformément à l’objectif du héros national du Venezuela Simon Bolivar qui a dit en 1819, avec une vision prophétique, que « le meilleur système de gouvernement est celui qui produit la plus grande somme de bonheur possible, la plus grande somme de sécurité sociale et la plus grande stabilité politique ». Sous sa clairvoyante direction, le Venezuela a enregistré au cours des quinze dernières années, des progrès immenses dans les domaines économique et social. Le pays a réalisé un investissement social cumulé de 393 478 millions de dollar US entre 1999 et 2010, doublant ce montant entre les années 2007 et 2010. Dans le domaine des droits civils, l’Etat Vénézuélien garantit progressivement l’inviolabilité du droit à la vie comme la base pour profiter et exercer les autres droits. Selon la FAO, (le Fonds Mondial pour l’Alimentation et l’Agriculture), le Venezuela est le 5ème pays au monde qui reconnaît explicitement le droit à l’alimentation dans sa législation nationale. L’Unesco l’a reconnu également en 2010, comme le 5ème pays au monde avec le plus grand taux brut d’inscription dans l’éducation universitaire et le second pays en Amérique Latine et la Caraïbe. La constitution du pays garantit la liberté d’expression sans aucune censure possible. Elle a consacré le modèle de démocratie participative, coresponsable et protagonique de la population, ce qui a conduit à une modification substantielle de la pratique électorale, qui va depuis la confection du suffrage comme un droit, jusqu’à la consécration de nouvelles formes de participation dans le débat politique. Et depuis 1999, le pays a organisé 15 processus électoraux, a démontré la vocation démocratique et la réaffirmation de la souveraineté et de l’autodétermination à travers le suffrage libre, secret et universel. Ces processus électoraux conduits par le Président Hugo Chavez Frias constituent incontestablement l’exemple le plus éloquent de la pluralité et du plein exercice de la liberté politique dont jouissent les vénézuéliens comme jamais avant dans l’histoire de ce pays. En ces heures particulièrement tristes pour le Venezuela, l’Amérique Latine, les Caraïbes, l’Afrique, et tous les peuples du monde qui luttent pour un monde plus juste, le Parti SADI exprime ses condoléances les plus émues et attristées et prie pour le repos de l’âme du Commandant Hugo Chavez Frias. Le Parti SADI renouvelle son soutien politique à la révolution bolivarienne qui continuera, grâce à l’unité d’action des forces démocratiques et révolutionnaires que sont le Parti Unifié Socialiste du Venezuela et le grand Pôle Patriotique, à construire une société d’hommes et de femmes dignes et égaux et à défendre cette identité nationale collective, multiethnique, plurielle, multilinguistique du Venezuela et de ses institutions sociales de base. Non, Chavez n’est pas mort ! Il restera toujours cette force morale qui guidera la révolution dans son pays et il restera toujours ce combattant de l’unité et de l’intégration des peuples d’Amérique latine et des Caraïbes, comme le furent jadis José Marti et Simon Bolivar ses héros tutélaires ou encore Fidel Castro sa référence politique et son meilleur soutien. Chavez restera ce grand ami des peuples opprimés d’Afrique qui a toujours lutté pour un monde de paix, de justice et de solidarité. Il restera vivant dans nos pensées et dans nos cœurs.

Bamako, le 6 mars 2013 Le Bureau Politique Le Secrétaire Politique et à la Communication Mohamed AG Akeratane

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes