vendredi, 20 octobre 2017
 

Sénégal : Mobilisation pour défendre les droits des femmes rurales d’accès à la terre

Déclaration du Réseau national des femmes rurales du Sénégal

Nous, Femmes rurales du Sénégal, participantes à l’atelier national de réflexion et d’échanges sur « Femmes rurales face à la réforme foncière au Sénégal », réunis à Dakar du 3 au 4 Juillet 2013,

- Résolues à faire progresser les objectifs d’égalité et de développement pour toutes les femmes rurales du Sénégal, dans l’intérêt du pays,
- Prenant note de la voix de toutes les femmes rurales du Sénégal, et tenant compte de leur diversité, de leurs rôles et de leurs conditions de vie,

- Constatons que la condition de la femme s’est améliorée dans certains domaines importants mais que les progrès ont été inégaux, que les inégalités entre hommes et femmes et entre femmes rurales et les autres catégories de femmes persistent et que d’importants obstacles subsistent, ce qui a de graves conséquences pour le bien-être du monde rural sénégalais,

- Constatons également que cette situation est exacerbée par l’accroissement de la pauvreté et la non implication des femmes dans de nombreux processus de réformes de gestion des ressources de production qui affectent la vie de la plus grande partie de la population rurale, en particulier des femmes et des enfants,

- Nous consacrons sans réserve à l’élimination de ces contraintes et obstacles afin de promouvoir encore le progrès et l’accroissement du pouvoir d’action des femmes dans le monde le monde rural, et convenons que cela exige que des mesures soient prises d’urgence dans un esprit de détermination, d’espoir de coopération et de solidarité.

Nous réaffirmons notre engagement de :

- Réaliser l’égalité des droits et la dignité intrinsèque des hommes et des femmes et atteindre les autres objectifs et adhérer aux principes consacrés dans la Charte des Nations Unies, la Déclaration universelle des Droits de l’homme et les autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme, en particulier la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et la Convention relative aux droits de l’enfant ainsi que la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes et la Déclaration sur le droit au développement, la Constitution du Sénégal et les autres instruments nationaux relatifs aux droits des femmes notamment la loi sur la parité de, la Sneeg ;

- Garantir la pleine réalisation des droits fondamentaux des femmes rurales, en tant que partie inaliénable, intégrante et indivisible de tous les droits de la personne humaine et de toutes les libertés fondamentales ;

Nous sommes convaincus que :

- Le renforcement du pouvoir d’action des femmes et leur pleine participation sur un pied d’égalité à tous les domaines de la vie sociale, y compris aux prises de décisions et leur accès au pouvoir, sont des conditions essentielles à l’égalité, au développement et à la paix ;

- L’égalité des droits, des chances et de l’accès aux ressources, le partage égal des responsabilités familiales et un partenariat harmonieux entre les femmes et les hommes sont essentiels à leur bien-être et à celui de leurs familles ainsi qu’à l’affermissement de la démocratie ;

- La reconnaissance et la réaffirmation expresses du droit de toutes les femmes rurales à un accès sécurisé au foncier, sont un élément essentiel du renforcement de leur pouvoir d’action ;

- L’instauration d’une démarche inclusive et durable, est possible et elle est indissociable de la promotion des femmes rurales, car celles-ci sont un moteur essentiel des initiatives de développement agricole dans tout le pays,

- Il est essentiel d’élaborer, de mettre en oeuvre et de surveiller, à tous les niveaux, avec la pleine participation des femmes rurales, des politiques et programmes, y compris des politiques et des programmes de développement agricole, qui soient égalitaires, efficaces, efficients et synergiques et qui puissent favoriser le renforcement du pouvoir d’action des femmes rurales et leurs promotion ;

- La mise en oeuvre de la réforme foncière en cours exige l’engagement du gouvernement et de tous les acteurs à tous les niveaux.

Nous sommes résolus à :

- Redoubler d’efforts et multiplier les actions visant à atteindre une réforme foncière inclusive et équitable ;

- Veiller à ce que les femmes rurales du Sénégal jouissent pleinement de tous leurs droits et participent au processus de réforme foncière en cours ;

- Prendre toutes les mesures pour éliminer toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes rurales dans les politiques agricoles du Sénégal ainsi que les obstacles à l’égalité des sexes et à la promotion des femmes rurales et du renforcement de leur pouvoir d’action ;

- Promouvoir l’entreprenariat féminin agricole en milieu rural, notamment par l’emploi, et éliminer le fardeau de plus en plus lourd que la pauvreté continue de faire peser sur les femmes rurales, en s’attaquant aux causes structurelles de la pauvreté par des changements de structures économiques assurant à toutes les femmes, notamment aux rurales, l’égalité d’accès, en tant qu’agents essentiels du développement, aux ressources productives, aux possibilités de promotion et aux services publics ;

- Promouvoir et protéger tous les droits fondamentaux des femmes rurales au Sénégal ;

- Redoubler d’efforts pour que toutes les femmes rurales puissent faire prévaloir pleinement leurs droits et intérêts dans toutes les questions de développement au Sénégal ;

- Créer les conditions qui permettent aux femmes rurales de participer pleinement aux instances de décision locales et leur confier un rôle accru dans le processus de développement du Sénégal.

Nous sommes résolus à :

- Assurer l’accès des femmes rurales, dans des conditions d’égalité, aux ressources économiques, et moyens de production nécessaires à leurs épanouissements économiques ;

- Assurer également la participation des femmes rurales dans toutes les instances de décisions au niveau national et local en conformité avec la loi sur la parité ;

- En tant que réseau, nous nous engageons à défendre les droits des femmes rurales d’accès à la terre et contre son accaparement. Nous demandons instamment au gouvernement, aux parlementaires, aux élus locaux, à tous les acteurs de la société civile dans le strict respect de leur autonomie, de souscrire résolument et sans restriction à l’engagement de défendre l’accès des femmes rurales à la terre, leur participation au processus de réforme foncière en cours, la prise en compte de leurs intérêts et revendications par la commission de réforme foncière et contre l’accaparement des terres au Sénégal.

** Réseau National des Femmes Rurales du Sénégal regroupe 135 organisations de base et 15 organisations

source : www.democraciaycooperacion.net

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes