mercredi, 20 novembre 2019
 

Faim et profit en Afrique !

La montée spectaculaire des prix des denrées alimentaires avait provoqué les émeutes de la faim en 2008. Depuis, les prix n’ont que légèrement baissé, appauvrissant encore plus les populations. D’après les chiffres de la Banque Mondiale depuis juin 2010, ce sont 44 millions de personnes supplémentaires qui vivent en deçà du seuil de pauvreté.

Juste après 2008, la communauté internationale - pour reprendre un terme obligé - s’était engagée à améliorer significativement la lutte contre la malnutrition.

Aujourd’hui où en est on ? Début septembre 2010, éclatait à Maputo et dans les autres grandes villes du Mozambique - pourtant bon élève du FMI - des révoltes de la faim. Les manifestations en Ouganda mais aussi au Burkina Faso sont dans cette lignée d’autant que des pays comme le Niger, le Burundi, mais la RDC sont dans des situations critiques.

Les prémisses de cette nouvelle crise de la faim sont provoquées par les mêmes facteurs qu’en 2008. De nouveau, des conditions météorologiques défavorables notamment pour les pays grands exportateurs de blé comme la Russie le Kazakhstan ou l’Australie, mais surtout l’encouragement des agrocarburants qui a pour effet de détruire les cultures vivrières des populations et d’augmenter la valeur marchande de la terre qui devient le fruit de spoliation massive. A cela, s’ajoute l’absence d’investissement dans les campagnes des gouvernements africains qui préfèrent rembourser les dettes aux métropoles occidentales, gage de pérennité sur leur trône.

La faim des populations en Afrique est donc la conséquence du pillage du continent par le système capitaliste, qui depuis plus de cinq siècles n’a pas réussi à assurer le minimum vital des populations.

Cette incapacité est une raison à elle seule de renverser ce système inique.

Paul Martial

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes