samedi, 15 décembre 2018
 

Libye : Amesys pourrait répondre de ses actes devant la justice française

Une information judiciaire vient d’être ouverte au sein du TGI de Paris, à la suite d’une plainte déposée sept mois plus tôt par la FIDH et la Ligue des droits de l’Homme (LDH) visant la société Amesys pour complicité d’actes de torture en Libye. (...)

En savoir plus »