Vous êtes ici : Accueil » Afrique australe » Afrique du sud » Afrique Australe : Est-ce que l’avènement des emplois verts fera entrer les (...)

Afrique Australe : Est-ce que l’avènement des emplois verts fera entrer les travailleurs de la construction dans des emplois plus sûrs et durables ?

D 11 décembre 2010     H 04:54     A     C 0 messages


Défis, opportunités et recommandations ont été tirées de l’atelier sous-régional de l’Afrique Australe sur la construction verte qui s’est tenu les 4 et 5 novembre 2010 à Johannesburg en Afrique du Sud. Les emplois créés dans le secteur de la construction peuvent conduire à des améliorations de la vie, non seulement la vie de ceux qui utilisent les bâtiments, mais aussi ceux qui trouvent un emploi dans ce qui les rend économes en énergie.

La présentation clés de l’éco-construction a été faite par le chercheur principal au sein du Conseil de l’industrie et de la recherche scientifique (CSIR) Llewellyn Van Wyk. Sa présentation a identifié des possibilités d’emploi et des menaces découlant de l’environnement et du développement des technologies énergétiques efficaces. Des aperçus sur les besoins des pauvres ont été exposés et sur comment l’Afrique du Sud prend des mesures pour la construction verte. Les recommandations comprenaient la promulgation des lois et des règlements de la législation, la promotion des technologies énergétiques efficaces, en mettant en place des structures institutionnelles, une entreprise de développement des compétences et de formation, le transfert des connaissances, le catalogue des meilleures pratiques, l’élaboration de normes d’efficacité énergétique, l’introduction d’incitations (refrotting) et rendant obligatoire l’audit énergétique.

Inviolata Chinyangarara de l’OIT a lié l’agenda du travail décent aux emplois verts. Le secteur est de plus en plus sous pression en ce qui concerne l’environnement et les préoccupations sociales. Par conséquent, le concept des emplois verts et du travail décent sont à l’ordre du jour et sont les outils essentiels d’information pour l’adoption de pratiques de construction durable. Il est nécessaire d’inverser la 3D (sales, dangereux et dégradants) de l’image. Parmi les espaces verts prêts pour la réflexion des syndicats, où les syndicats peuvent influencer les politiques des institutions de l’IFI.

L’Ancienne Secrétaire Générale de l’IBB, Anita Normark, a souligné l’importance des mécanismes pratiques pour faire respecter la mise en œuvre juridique des normes et des politiques dans les contrats de construction écologique. Les principes du développement durable et écologique, l’adresse des perturbations minimales aux conditions du site, l’utilisation de matériaux de construction recyclés et respectueux de l’environnement, l’utilisation de matériaux non toxiques et recyclés ou recyclables, l’utilisation efficacede l’eau et de son recyclage, l’utilisation de l’énergie efficace et surtout de bonnes conditions de travail.

L’Autorité de l’Education et de Formation de la Construction (CETA) a appelé à une participation accrue des syndicats en Afrique du Sud lors de la vérification des compétences et des mécanismes de promotion qui permettra à 47.000 travailleurs de la construction qui n’ont pas été éduqués à être formés.

Source : http://www.bwint.org