Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Cameroun » Cameroun-Casses sauvages à Douala : le Manidem tire la sonnette (...)

Cameroun-Casses sauvages à Douala : le Manidem tire la sonnette d’alarme

D 20 avril 2018     H 05:57     A MANIDEM     C 0 messages


Le comité de réorganisation du Manidem exige un relogement sans condition. Depuis deux semaines, le Manidem dit constater que le gouvernement et ceux qui peuvent compter sur son appui ont repris les opérations de casse sauvage de centaines de modestes maisons dans les quartiers défavorisés de Douala tels que Makepe Missoke, Quartier Bafia, etc.

Sous le fallacieux prétexte de faire respecter les règles d’urbanisme ou de régler un différend foncier, des milliers de compatriotes se retrouvent du jour au lendemain sans toit, vivant comme des bêtes sauvages sur les ruines de leurs maisons. « CELA EST INACCEPTABLE ET INTOLERABLE ! Le Manidem, comme toujours, redit que quelle que soit la raison d’un déguerpissement, il ne doit laisser PERSONNE SANS ABRI. Fort de l’enseignement multimillénaire de nos sociétés traditionnelles, nous disons que personne ne doit dormir dehors, l’étranger y compris ».

Pour cette formation politique détruire sans reloger est une très mauvaise manière de procéder à laquelle « nos pouvoirs publics ont recours depuis toujours dans la plus pure tradition coloniale. Cela est d’autant plus injuste que chacun sait qu’un nombre incalculable de milliards destinés à l’urbanisation et au logement a fini dans les poches des gens du gouvernement et de leurs copains qui prétendent aujourd’hui faire respecter la loi. Les déguerpis sont généralement les plus pauvres d’entre nous et ont consacré toute une vie à bâtir l’unique demeure que leurs maigres moyens les autorisent à avoir ».

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Maltraitance des travailleurs domestiques au Mali : 59% sont agressés verbalement et 38% le sont physiquement

2.  Zimbabwe : "Daily News" journalist arrested

3.  Vers des solutions internes à la crise en RDC

4.  Égypte : la CSI exhorte le Haut Conseil militaire à respecter les droits syndicaux

5.  Mali : Déclaration du Parti SADI suite à l’attaque perfide contre la radio Kayira


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Tchad : « Le clan Déby veut conserver le pouvoir, quel qu’en soit le prix pour le peuple »

3.  La politique africaine française sous influence militaire ?

4.  Bénin : Non a la privatisation des douanes

5.  Centrafrique : Joseph Kony toujours recherché après le coup d’État en RCA