Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Gabon » COMMUNIQUE RELATIF A L’ARRESTATION DU DIRECTEUR DE CABINET D’ALI BONGO (...)

COMMUNIQUE RELATIF A L’ARRESTATION DU DIRECTEUR DE CABINET D’ALI BONGO ONDIMBA, PRESIDENT DU GABON.

D 6 août 2015     H 05:38     A Bruno ONDO MINTSA     C 0 messages


Nous avons appris par voix de presse que M. Maixent Accrombessi, Directeur de Cabinet de M.
Ali Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon, ait fait l’objet d’une garde à vue à
Paris le 3 aout dernier dans le cadre d’une enquête pour « corruption d’agent public étranger et
blanchiment ».

L’arrestation du Franco Béninois Maixent Accrombessi, opportunément naturalisé gabonais
depuis peu - pilier de la pègre locale - a été un grand moment de satisfaction pour le peuple
gabonais qui a vu mettre à mal l’association de malfaiteurs organisée au sommet de l’Etat.

Depuis l’arrivée de cette équipe à la tête du pays, centralisé entre les mains d’Accrombessi, le
seul budget de la Présidence de la République a augmenté de plus de 1000% en moins de 6 ans.

Dans le même temps, la misère s’amplifie dans notre riche pays qui, pourtant, a engrangé des
recettes budgétaires colossales et sans précédent ces cinq dernières années (plus de 15 mille
milliards de francs cfa de ressources propres). L’enrichissement personnel vertigineux, les
mondanités et les distractions d’Ali Bongo Ondimba et ses amis semblent être la priorité de ce
pouvoir. La récente venue du footballeur argentin Leo Messi en est la dernière illustration.
Loin d’humilier le peuple gabonais, ce coup de filet réalisé par une Justice crédible et
indépendante, celle de France, a plutôt suscité un immense espoir quant à la fin de l’impunité de
fait dont bénéficie ce groupuscule de " profito situationnistes à l’enrichissement astronomique
sans cause " ( dixit Alexandre Barro Chambrier . Agrégé d’économie et député PDG parti au
pouvoir ) en république gabonaise. Ce fut un réel soulagement pour toutes ces familles
gabonaises victimes du macabre phénomène de braconnage d’enfants – crimes rituels –qui
sévit dans notre pays et dans l’indifférence des autorités en place.
L’association Réagir entend suivre de très près l’évolution de cette affaire qui en cache bien
d’autres espérant que la détermination de la justice française ne souffrira d’aucune
interférence politique ou diplomatique.

Pour Réagir,

Le Président Bruno ONDO MINTSA

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Guinée équatoriale : Un blogueur et directeur d’une revue littéraire en grève de la faim pour protester contre le manque de libertés

2.  Somalie, Soudan : le FMI conditionnera l’annulation d’une dette impayable par une thérapie de choc néolibérale

3.  RDC : L’économie de l’aide humanitaire à Goma, une bénédiction et un fléau

4.  Soudan : Our Position on the call for a broad based government

5.  Madagascar - Antsirabe : Le personnel de la commune de nouveau en grève


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  GUINEE : alpha Condé est à la manœuvre pour un troisième mandat mais il perdra devant la détermination du peuple guinéen uni

5.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices