Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Tchad » Persécution judiciaire en France du site Makaila.fr

Persécution judiciaire en France du site Makaila.fr

Communiqué de presse

D 6 septembre 2019     H 19:12     A Makaila Nguebla     C 0 messages


Communiqué de presse

Crée en 2007, pour contribuer à remédier au déficit de couverture médiatique sur le Tchad, Makaila.fr est un site d’information indépendant, militant et combattant qui traite l’actualité tchadienne, africaine et internationale.

Aujourd’hui, il porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale, qu’il est poursuivi en justice à Paris en France par M.Abbas TOLLI, neveu du président tchadien, Idriss DEBY. Ce dernier a occupé plusieurs fonctions politiques au Tchad et est actuellement, Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) dont le siège est à Yaoundé au Cameroun.

En effet, l’objet de cette poursuite, résulte de la publication, le 10 novembre 2017, sur Makaila.fr d’un article envoyé par un contributeur dans lequel, l’auteur révèle les pratiques de favoritisme récurrent au Tchad. Il impute à M.Abbas TOLLI d’avoir placé des personnes dans des postes à responsabilité lorsqu’il était successivement, ministre des finances, directeur des douanes, directeur de cabinet à la présidence et d’autres postes à responsabilités qu’il avait occupée dans la sphère de l’Etat au Tchad.

Cette publication sur notre site suivie d’un Droit de réponse pourtant envoyé par l’entourage du gouverneur, n’a pas suffi pour calmer la colère de ce dernier. Il a saisi un cabinet d’avocat parisien pour demander le retrait dudit article incriminé. L’article en question ainsi que le Droit de réponse ont été retirés du site mais à la surprise générale, le cabinet d’avocat agissant pour le compte de M.Abbas TOLLI, a porté plainte devant la juridiction française contre notre site sur la base des propos jugés « diffamatoires » à l’encontre de leur client.

Le 16 novembre 2018, la préfecture de police de paris à travers sa cellule de la Brigade de la répression contre la délinquance de la personne, nous a adressé une convocation pour être auditionné en qualité de suspect.

Le 03 juin 2019, nous avons été de nouveau convoqués par le Tribunal de Grande Instance de Paris pour les mêmes faits.

Le 08 août 2019,par le biais d’un huissier, le Tribunal de Grande Instance de Paris, nous convoque pour le 17 septembre 2019.

Au regard de l’enchaînement de ces convocations, Makaila.fr s’interroge sur la motivation qui anime cette procédure judiciaire qui s’apparente sans nul doute à une persécution à notre encontre dans le but de nous faire taire au profit d’un régime totalitaire et peu recommandable en termes des atteintes aux droits de l’homme et des libertés, de la bonne gouvernance et des principes républicains d’un Etat de droit.

C’est pourquoi, Makaila.fr appelle les médias en général à une mobilisation sans précédent pour que la justice en France et partout dans le monde, garantisse totalement la liberté d’expression et de presse aux professionnels de l’information qui paient un lourd tribut dans l’exercice de leurs métiers.

Saint-Ouen l’Aumône, le 06 septembre 2019

Makaila N’GUEBLA

Journaliste-blogueur

Réfugié politique

Contact : 0033.7.82.49.43.08

00 33 .7.51.55.99.42


Voir en ligne : Makaila.fr

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Pensioners woes : The need for labour movement’s concerted efforts

2.  Mali : « La guerre, c’est la politique continuée par d’autres moyens »

3.  Second revolution brings down Egypt’s president

4.  Grève et manifestation devant la préfecture le 9 avril à La Réunion

5.  Accord de coopération judiciaire France-Maroc La France, nouvelle alliée objective du système tortionnaire marocain


Les plus populaires

1.  Nigeria : Les survivantes de la traite confrontées à la pauvreté et la détresse Les autorités devraient renforcer le soutien à ces femmes au lieu de les maintenir dans des centres d’hébergement

2.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  AFGHANISTAN : L’invasion des barbares et le capitalisme du désastre

5.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.